La CTG s’engage aux côtés de l’ARS, du CHC, et CNRS pour augmenter la capacité d’analyse des tests Covid en Guyane

Doubler la capacité de tests du Covid-19. C’est l’objectif du travail collaboratif mené par l’Agence Régionale de Santé Guyane (ARS Guyane), le Centre Hospitalier de Cayenne Andrée Rosemon (CHC), la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) et le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) qui ont  entériné une convention de partenariat, ce lundi 15 juin 2020, visant donc à piloter la montée en charge de la politique de tests Covid19 en Guyane.

La situation épidémiologique du territoire caractérisée par une augmentation importante de cas positifs de Covid19 et une circulation maintenant active du virus sur le territoire, fait effectivement de cette question un enjeu majeur .

En effet, il apparaît indispensable dans un contexte de tension mondiale de lever un à un tous les obstacles pour renforcer la politique de test dans la lutte contre la contamination en Guyane (cf recommandations du comité d’experts territoriaux, comme du conseil scientifique national).

Or la production des analyses de ces tests ne permet pas d’atteindre l’objectif quotidien fixé à 500 tests / jour, limité par les capacités de ressources humaines du territoire.

C’est pourquoi, dès fin mai 2020, le Président de la CTG s’est engagé en ce sens en proposant à l’ l’ensemble des partenaires de nouvelles solutions pour augmenter de façon très significative la production d’analyse des tests et les moyens pour les financer.

C’est donc dans cadre que s’inscrit cette convention prévoyant :

  1. l’acquisition par le CHC de matériel  financé par la CTG :
  • un  robot de type automate dit pipeteur (Intégra) permettant d’automatiser la phase d’extraction du processus d’analyse et de réduire de 5 heures à seulement 30 minutes la durée de cette phase
  • un thermocycleur compatible (ROTOR GENE) avec les 2 extracteurs d’ARN (QIA SYMPHONY) permettant d’économiser le temps de recopiage des échantillons
  •  208 kits d’extraction représentant 10 000 tests

2.  La mise à  disposition par le CNRS d’un chercheur en génétique moléculaire pour renforcer les effectifs de son laboratoire de biologie médicale à destination du CHC

3.  Un accompagnement du CHC par l’ARS visant à garantir sa trésorerie dans l’attente de la mobilisation des fonds européens

Si le premier objectif de ce partenariat est donc de multiplier par deux la capacité de tests, ce travail collaboratif poursuit un second objectif : accompagner le laboratoire du CNRS dans deux axes en lien avec l’ARS à travers deux axes  :

• la stratégie de prélèvements environnementaux, permettant de réaliser quotidiennement une cartographie Covid pré-symptomatique
• la préparation  à une montée en puissance prévisible de la politique de test en Guyane au regard de la cinétique de l’épidémie

“Il était capital pour la CTG de s’engager à travers cette partenariat pour la santé des guyanais dans la lutte contre l’épidémie”, s’est exprimé Rodolphe Alexandre

Au terme de la signature officielle de cette convention, le Président Rodolphe Alexandre, Clara Debort, Directrice de l’ARS,  Christophe Robert, Directeur du CHC et Vincent Goujon, Directeur du CNRS Guyane ont procédé à une visite du laboratoire du CHC et de la présentation du nouveau robot d’analyse acquis dans le cadre de ce partenariat.

amet, ipsum libero mi, quis odio dapibus
X