[Aménagement / Infrastructures routières] Lancement des travaux de réaménagement de la RD24, dite “La Matourienne” ce mercredi 31 mars 2021

Ce mercredi 31 mars 2021, se tenait le lancement des travaux de réaménagement de la RD24, dite «La Matourienne».

Le lancement se déroulait en présence de Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Territoriale de Guyane, aux côtés de Claude Plénet, maire de Rémire-Montjoly également 12ème vice-président délégué à l’éducation, la formation professionnelle et l’apprentissage de la CTG, de Serge Smock, maire de Matoury et président de la CACL, de Jean-Claude Labrador, 4e vice-président de la CTG, délégué au sport et cadre de vie, et maire de Roura, d’Ariane Fleurival présidente du Ceseceg, d’Elaine Jean, conseillère territoriale et adjointe à la mairie de Matoury, de Pierre Papadopoulos, directeur général adjoint des Territoires de la Mer de Guyane (DGTM), de Thara Govindin, présidente du MEDEF Guyane, de Roberto Osseux, président de la chambre des métiers et de l’artisanat, de Jean-Marc Avril, vice-président de la CCIG, de David Fourel, maître d’œuvre du projet.

Avant la présentation de ce projet tant attendu, Rodolphe Alexandre s’est exprimé :

« Après un an d’études, de travail et de réunions, nous arrivons aujourd’hui au lancement des travaux de réaménagement de la RD24, dite « La Matourienne » ! »

Une opération d’envergure, 100% financée par la CTG, dont le coût est estimé à 25 millions d’euros pour environ 12 à 14 mois de travaux, qui comprend notamment :

  • La réhabilitation de 9.5 km de voie,
  • La reprise intégrale du revêtement et de la structure de chaussée sur 7m et l’ajout de 2 accotements revêtement de 1.50m de large soit un total de 10m revêtu
  • La sécurisation de 5 carrefours,
  • La mise en place de l’éclairage public,
  • La réfection de la signalisation horizontale et verticale,
  • Le remplacement des glissières de sécurité,
  • La construction d’une voie verte (piétons, cycliste, rollers, etc) de 3m de large et de 9,5km de long reliant les différents quartiers de Matoury et Rémire-Montjoly
  • La construction d’une passerelle piétonne/2 roues sur la crique fouillée,
  • L’aménagement d’aires de repos et de points de vue en belvédère sur le marécage,
  • La mise en place de mobilier urbain et de panneaux pédagogiques,
  • La plantation de végétaux.

risus ultricies ut consectetur quis odio
X