[Innovation] Rencontre autour de la nouvelle Stratégie Régionale d’Innovation pour la Spécialisation Intelligente

Une rencontre autour de la nouvelle Stratégie Régionale d’Innovation pour la Spécialisation Intelligente (SRI-SI)  dans le cadre de la programmation des fonds européens  2021-2027, se tenait ce mercredi 29 septembre 2021, à l’Hôtel Territorial, en présence de Philippe Bouba, vice-président de la Collectivité Territoriale de Guyane, délégué à l’enseignement supérieur et à la recherche, Violaine Machichi-Prost, conseillère territoriale, ainsi que d’ acteurs du monde de la recherche et de l’innovation en Guyane.

Pour rappel, la Collectivité Territoriale de Guyane est l’autorité de gestion des fonds européens et est  donc en en charge de l’élaboration et de la mise en œuvre de la Stratégie Régionale d’Innovation pour la Spécialisation Intelligente qui constitue la base des programmes opérationnels tels que le FEDER, fond relatif à la recherche et l’innovation en Guyane, via des domaines d’intervention stratégiques.

«Dans le cadre de la nouvelle programmation 2021-2027, plusieurs objectifs sont poursuivis :  l’élaboration de la future Stratégie Régionale d’Innovation pour la Spécialisation Intelligente, la poursuite de projets prometteurs déjà financés et la mise en œuvre des grandes actions définies dans le Programme Opérationnel, notamment la promotion d’une recherche d’excellence pour augmenter l’attractivité de ce domaine sur le territoire, en améliorant les capacités de recherches et d’innovation à partir de technologies de pointe. », a rappelé Philippe Bouba lors de cette rencontre.

Quels sont les projets soutenus par la CTG en la matière ?

La CTG accompagne différents projets autour des maladies vectorielles, des recherches en santé tropicale, de la valorisation des bioressources, de l’émergence de nouvelles filières ou encore d’un nouveau domaine qu’est l’innovation sociale.

Quels enjeux pour l’élaboration de la nouvelle stratégie Régionale d’Innovation pour la Spécialisation Intelligente ?

 ?

Plusieurs enjeux sont poursuivis dans ce cadre :

  • la réponse à de nouveaux défis, avec la formalisation des périmètres des nouveaux domaines d’innovation stratégiques par la prise en compte des particularités et disparités
    territoriales de Guyane ;
  • la  nécessaire évolution de la gouvernance ;
  • l’élaboration d’un dispositif de suivi et d’évaluation de la stratégie ;
  • l’intégration d’une dimension prospective portant sur l’identification d’éventuels domaines émergents.

Quelles étapes ?

Il s’agira à travers un travail collectif sous forme d’ateliers, de proposer, les premières orientations pour la rédaction de la future Stratégie Régionale d’Innovation 2021-2027.

Les objectifs stratégiques des ateliers présentés lors de cette rencontre sont les suivants  :

  • Valider le diagnostic du système d’innovation de la Guyane
  • Définir les ambitions et les orientations stratégiques de la future stratégie de spécialisation
  • Identifier des actions clés / projets phares de la future Stratégie Régionale d’Innovation
  • Préciser les contours thématiques de la future Stratégie Régionale d’Innovation
  • Démarrer la rédaction de feuille de route des domaines d’action stratégiques

 

Au cours de cette rencontre, la conseillère territoriale Violaine Machichi-Prost, a insisté sur le fait que les actions construites dans le cadre de l’innovation sociale, viseront à éclairer les politiques publiques sur les grands sujets sociétaux de la Guyane, à savoir : les peuples autochtones et traditionnels, l’immigration, la jeunesse, les activités informelles et l’inclusion sociale.

Préalable important pour l’élaboration de cette nouvelle stratégie : le cabinet d’assistance à maîtrise d’ouvrage, présent pour accompagner les travaux liés à l’élaboration de cette nouvelle Stratégie Régionale d’Innovation 2014-2020, a présenté la stratégie 2014-2020.

Une synthèse du système de recherche présentée

A cette occasion ont été mis en exergue les projets structurants,  les déséquilibres mis en évidence, notamment entre la recherche publique et la recherche privée.

Quelques chiffres :

Pour rappel, 28 millions d’euros étaient  programmés sur la période 2014-2020, répartis comme suit :

  • 12 millions dédiés à la recherche
  • 16 millions dédiés à l’innovation

Participaient également à cette rencontre, Antoine Primerose, président de l’Université de Guyane, Mariana Royer, fondatrice du laboratoire d’éco-extraction “Bio-Stratège”, Franck Roubaud, directeur de Guyane Développement Innovation (GDI).

 

libero id, mi, elementum amet, velit,
X