[ÉDUCATION] Rentrée scolaire à l’OPRF de Kourou pour 23 élèves sans affectation ce lundi 22 novembre 2021

23 nouveaux élèves sans affectation scolaire ont fait leur rentrée, ce lundi 22 novembre 2021, sur le site de l’OPRF (Opérateur Public Régional de Formation) à Kourou.

 

Annie Robinson Chocho, 2ème vice-président de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), déléguée à l’éducation et aux constructions scolaires, s’est rendue sur site, aujourd’hui, aux côtés d’Alain Ayong Le Kama, recteur de la région académique de Guyane.

Ce sont ainsi 23 élèves des filières techniques “Restauration” et “Électricité” qui ont pu rejoindre les chemins du lycée ce jour à Kourou.

Ils seront suivis prochainement des lycéens de la filière technique “Agent d’Entretien du Bâtiment”.

Pour rappel, suite à l’annonce de 580 enfants sans affectation en septembre dernier et afin de pallier les difficultés liées aux capacités d’accueil insuffisantes dans les établissements d’enseignement professionnel du territoire, des salles de cours et des plateaux techniques de la structure ont été, à l’initiative de la CTG, mis à disposition du Rectorat sur les sites de l’OPRF de Matoury et de Kourou. Ainsi, 64 premiers élèves sans affectation ont effectué leur rentrée mercredi 10 novembre 2021 à l’OPRF de Matoury.

800 000€ d’investissements pour accueillir les élèves sans affectation

Pour offrir des conditions d’accueil optimales aux élèves, la CTG a ainsi réalisé d’importants investissements sur ces deux sites :

  • 600 000 € d’équipements pédagogiques et de mobilier
  • 200 000 € de travaux pour la réalisation de 8 salles d’enseignement dont 4 salles banalisée

Annie Robinson Chocho, aux côtés d’Alain Ayong Le Kama, a pu constater les importants travaux réalisés par les équipes de la CTG.

« Je suis heureuse de participer aujourd’hui à la rentrée scolaire de 23 jeunes Guyanais aux côtés du Recteur de la Région Académique de Guyane. Les services de la CTG ont accompli un travail considérable dans des temps record. Avec plus de 800 000€ investis, nous avons œuvré dans l’urgence avec un objectif qui est clair : zéro enfant non scolarisé ! Durant les prochains mois, nous allons poursuivre nos efforts pour évaluer au mieux les besoins en matière d’éducation et y répondre.

A présent, débute une autre partie de notre combat : remotiver les jeunes du bassin des Savanes qui, durant ce temps d’attente, ont peut-être baissé les bras. Voilà pourquoi, nous appelons l’ensemble de la population à se mobiliser : si vous avez dans votre entourage, un jeune en décrochage scolaire, qui a baissé les bras faute d’affectation, dites-lui de se rapprocher du Rectorat afin de s’inscrire dans la filière technique de son choix. La Guyane pour se développer aura besoin de tous ses enfants et, pour la jeunesse comme pour les adultes, une femme ou un homme instruit en vaut deux : cela ne sera pas de trop pour l’avenir du pays ! » s’est exprimée la 2ème vice-présidente de la CTG à l’issue de la visite.

odio leo accumsan id, diam massa mattis libero Praesent Donec suscipit
X