[Comité Scientifique Territorial] Recommandations du 17 mai 2021 et fermeture des établissements scolaires du jeudi 20 au vendredi 28 mai 2021 (avec mise en place d’un service minimum)

Comme chaque lundi, se réunissait à la cité administrative territoriale, le Comité Scientifique Territorial (CST), mis en place par la Collectivité Territoriale de Guyane, en présence de l’Association des Maires de Guyane, de représentants de syndicats, de parents d’élèves et du monde sportif.

Suite aux nouvelles mesures de restriction annoncées par la Préfecture le mercredi 12 mai 2021, Rodolphe Alexandre,  président de la CTG, a souhaité convier l’Association des Maires de Guyane, représentée par son président François Ringuet, et l’ensemble des maires afin d’échanger notamment sur l’évolution de l’épidémie sur le territoire et sur la situation dans les établissements scolaires.

À l’issue de la réunion, cette instance qui conseille l’Exécutif dans la gestion de la crise liée à la covid-19, est en mesure d’émettre un certain nombre d’orientations sanitaires fondées sur l’évaluation de la situation épidémiologique sur le territoire.

 

Le Comité Scientifique Territorial s’inquiète :

  • de la nette augmentation des cas de covid révélée par les derniers indicateurs épidémiologiques
  • de la recrudescence du nombre d’hospitalisation et des entrées en réanimation
  • du taux de contamination élevé chez les 10-19 ans ces deux dernières semaines soit 21% des cas enregistrés ces 7 derniers jours
  • du ralentissement de la vaccination et plus précisément de l’administration des premières doses

 

Face aux nombreux constats, les membres du CST :

  • préconisent une réflexion autour d’une nouvelle stratégie afin d’encourager  la vaccination et plus particulièrement chez les jeunes, de plus en plus touchés par le virus
  • souhaitent la mise en place rapide de nouveaux centres de vaccination par l’ARS
  • rappellent l’absolue nécessité d’un meilleur contrôle des frontières

 

Échanges avec les représentants des instances syndicales et du monde sportif

À la suite du temps d’échanges consacré aux maires, la CTG a également souhaité écouter les représentants des organisations syndicales parmi lesquelles, le SE-UNSA (Syndicat des Enseignants de l’Unsa), la FAPEEG (Fédération Autonome des Parents d’Élèves et Étudiants de Guyane), ainsi que le syndicat national, FSU Guyane (fédération de syndicats de la fonction publique de l’Éducation).

Les acteurs du monde sportif, à travers la voix du CTOS (Comité Territorial Olympique et Sportif), ont également pu s’exprimer, notamment compte-tenu des dernières décisions préfectorales.

Face à l’urgence inhérente de la situation, la CTG soucieuse du bien-être et de la santé des élèves de Guyane et de la population, a pris la décision de fermer les établissements qui relèvent de son champ de compétences, à savoir les collèges et les lycées dès ce jeudi 20 mai 2021. Une décision partagée par l’ensemble des maires de Guyane qui se sont exprimés quelques minutes plus tôt pour les écoles primaires.

Ces mesures font suite au relevé des indicateurs clés de suivi de l’épidémie et prennent en compte les nombreuses fermetures de classes dans les établissements scolaires.

 

Un service minimum maintenu

La Collectivité Territoriale de Guyane annonce donc la fermeture des Établissements Publics Locaux d’Enseignement dont elle a la gestion, à savoir les collèges et les lycées, du jeudi 20 mai 2021 au vendredi 28 mai 2021, avec toutefois des adaptations pour les élèves en examen et les élèves internes (la restauration, le transport, l’hébergement, seront maintenus).

La population et plus particulièrement les parents d’élèves attendent aujourd’hui un discours de clarté, allant de pair avec des mesures cohérentes et intelligibles.

La Collectivité Territoriale du Guyane place le bien-être et la santé des élèves de Guyane et de la population en général au cœur de ses préoccupations. Aussi, offrir aux élèves un environnement favorable d’apprentissage est de facto une priorité. Un droit qui ne peut être garanti en ce contexte sanitaire dégradé et parallèlement aux mesures annoncées.

Si l’égal accès à l’éducation et la continuité pédagogique sont des enjeux cruciaux sur le territoire, a fortiori en raison du contexte socio-démographique qui le caractérise, la santé des jeunes Guyanais et des habitants de Guyane doit demeurer une priorité.

 

Par ailleurs, le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane Rodolphe Alexandre a indiqué qu’il se rapprochera du Préfet de Guyane et de la Direction de l’ARS afin que d’autres mesures soient prises notamment à travers la surveillance des frontières, la campagne vaccinale, les moyens de santé, etc.

vel, Praesent id, elit. id sem, libero. in elit. pulvinar ut
X