Signature de la convention AFD-SDIS

 Jeudi 14 septembre 2017, a eu lieu la signature d’une convention financière entre le Service Départemental d’Incendie et de Secours de Guyane (SDIS) dont Rodolphe ALEXANDRE assure la présidence du Conseil d’administration, et l’Agence Française de Développement, représentée par son Directeur régional Laurent FAKHOURY, en présence du Directeur du SDIS Guyane le Colonel Félix ANTENOR – HABAZAC et d’une délégation administrative de chacune des institutions.   

En avril 2017, l’AFD a accordé au SDIS, un prêt pour son budget d’investissement à hauteur  de 3,5 millions d’euros pour financer son programme d’investissement et contribuer au développement de ses missions sur le territoire guyanais.

 

Missions de l’AFD

Présente dans l’ensemble des Outre-mer, l’Agence Française de Développement (AFD) finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations et soutiennent la croissance économique, tout en préservant l’environnement. Grâce à ses financements, son expertise et sa production de connaissances, elle appuie le secteur public local, finance les entreprises, l’habitat et l’aménagement urbain, et soutient la coopération régionale. Dans les DOM, à Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Saint-Pierre-et-Miquelon, l’AFD représente également la banque publique d’investissement Bpifrance, qui finance la création, l’innovation, les investissements et le développement à l’international des PME françaises. En Guyane, l’AFD agit tant auprès du secteur privé que du secteur public pour concourir au développement économique, social et environnemental de l’ensemble du territoire.

 

Missions du SDIS

Le SDIS de Guyane est un organisme de coordination des moyens alloués aux sapeurs-pompiers. Ces derniers sont mobilisés pour réaliser la prévention, la lutte contre les incendies, mais également sur des questions de sécurité civile, de protection de biens et de personnes face aux risques environnementaux. En Guyane, 15 centres de secours, implantés principalement sur le littoral, gèrent près de 15 400 interventions (chiffres 2015). Le SDIS est soumis à une double autorité. La première est une autorité opérationnelle gérée par le préfet et le maire en collaboration dans leur pouvoir de police respectif. La seconde est une autorité administrative gérée par un conseil d’administration dont la présidence est revenue de droit à Rodolphe ALEXANDRE en tant que Président de la CTG.


Perspectives du projet

Au travers de son programme d’investissement, le SDIS prévoit d’améliorer la couverture du territoire et de renforcer la capacité d’intervention des agents sur les questions de sécurité civile. Dès cette année, il est prévu d’acquérir des matériels opérationnels supplémentaires tels que des ambulances, des grandes échelles, des véhicules adaptés à des milieux périlleux ou sinistrés…

Le territoire guyanais est, à titre d’exemple, le plus meurtrier de France sur la question de sécurité routière. En 2015, il faut recenser 487 accidents qui ont donné lieu à 614 personnes blessées dont 314 graves. Et malheureusement, 28 personnes sont décédées sur nos routes cette année, là. Et dans la perspective de porter assistance, les services de secours interviennent sur nos 479 km de routes nationales et nos 360 km de routes départementales.

C’est conscient des besoins existants et de l’importance de la gestion des risques que le Président de la CTG et du CA-SDIS a tenu à ce que soient assurés la pérennité et le développement de cet outil indispensable à la vie des guyanais.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X