Saint-Laurent du Maroni passe à la Fibre optique avec le Partenariat de la CTG !

Ce samedi 09 novembre 2019, la commune de Saint-Laurent du Maroni se voyait officiellement livrer dans le cadre d’un partenariat avec la Collectivité Territoriale de Guyane, via la SPLANG (Société Publique d’Aménagement Numérique de la Guyane) en faveur de la mise en place de la fibre optique dans la commune, deux paires de fibres pour la constitution de son réseau municipal et la connexion de l’ensemble des sites administratifs, soit un outil considérablement moderne.

 

Désormais 120 km de fibres parcourent la commune, une réalisation d’un coût total de 6,2 millions d’euros, financés à 75% par la CTG et les fonds FEDER et à 25 % par la commune.

 

Toujours dans le cadre de ce partenariat, deux consultations conduites par la SPLANG viennent d’être lancées :

  • l’une pour disposer dès le 1er mars prochain d’un opérateur qui commercialisera les prises fibres à titre expérimental, en attendant qu’un opérateur ait été choisi pour exploiter le réseau public guyanais
  • l’autre pour raccorder la ville de Saint-Laurent du Maroni au réseau de Kourou et de Cayenne et partant au reste du monde par un lien à très haut-débit, permettant d’alimenter le réseau de la ville

 

Ainsi, au premier trimestre 2020, les habitants et les entreprises pourront disposer de connexions très haut-débit à des tarifs égaux à ceux du centre-littoral.

 

Une avancée notable, pour la commune, résultat d’un engagement certain de l’ex-région puis de la Collectivité Territoriale de Guyane s’agissant de créer en partenariat avec celle-ci une véritable ossature du réseau public guyanais.

Il s’agit désormais de pouvoir mettre en œuvre des concessions de fibres optiques dans d’autres communes du territoires telles que Saint-Georges de l’Oyapock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero. mattis suscipit ut fringilla leo sit id commodo efficitur.
X