Le président de la SNI, André Yché reçu à la CTG

Ce mardi 16 mai 2017, le président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, recevait le Président de la Société Nationale Immobilière (SNI), André Yché en présence de Jocelin Ho-Tin-Noé, Conseiller Territorial , François Ringuet, Maire de Kourou, Hervé Tonnaire, directeur général des services et de Thomas Le Drian, directeur de cabinet du Président de la SNI.

 

Au cours de cet entretien, la SNI a tenu à présenter les principes de son intervention envisagée au sein de la société immobilière de Kourou (S.IM.KO) et de la société immobilière de la Guyane (S.I.GUY), à savoir :

  • l’engagement de la SNI de ne pas procéder à un plan social ou à la réduction d’effectifs dans les deux sociétés.
  • l’assurance de la préservation des accords d’entreprises et des éléments constitutifs du statut des personnels dans les deux structures.
  • aucune procédure de fusion n’est envisagée entre la SIGUY et la SIMKO.

Ainsi, tous les personnels de la SIMKO conserveront les caractéristiques de leur emploi, notamment de rémunération quel que soit leur statut.

La SNI a réaffirmé que son cœur de métier réside dans la gestion du patrimoine constitué à l’issue des opérations de constructions réalisées.

La Société Nationale Immobilière a soumis une proposition pour que les fonctions stratégiques de maîtrise d’ouvrage et de développement soient placées sous la responsabilité des collectivités locales au premier rang desquelles, la CTG.

En termes de gouvernance, les présidences seront conservées telles qu’elles le sont actuellement. En particulier, celle de la SIMKO qui continuera à être dévolue à la ville de Kourou.

Un compte-rendu de la rencontre a été établi et cosigné par Rodolphe Alexandre et François Ringuet, afin de respecter l’engagement pris par l’exécutif territorial de faire un retour aux salariés de la SIMKO.

Par ailleurs, le président de la CTG a réitéré sa positions exprimée lors du dernier conseil d’administration et lors de la dernière assemblée générale de la SIMKO.

Enfin, des discussions devraient prochainement s’établir sur l’organisation de l’outil de maîtrise d’ouvrage et de développement des deux sociétés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *