PPI : signature d’un emprunt de 33,5M€ avec la Banque des Territoires

Ce lundi 3 août 2020, Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Territoriale de Guyane, et Christian Moutton, directeur territorial Guyane et Régional Antilles-Guyane de la Banque des Territoires, signaient une convention pour un emprunt de 33,5 millions d’euros, avec la Banque des Territoires, pour permettre de concrétiser la Programmation Pluriannuelle d’Investissements (PPI) de la CTG.

Afin de finaliser le budget de sa PPI, la mobilisation d’un emprunt de 67 millions d’euros pour la Collectivité Territoriale de Guyane était actée, en premier lieu en décembre 2019, lors du vote du Rapport d’Orientation Budgétaire (ROB), puis en février 2020, lors du vote du Budget Primitif (BP).

Le 19 mai dernier, une première tranche de 33,5 millions d’euros était conventionnée avec l’Agence Française de Développement (AFD), pour permettre l’augmentation de la capacité d’investissements de la Collectivité Territoriale de Guyane.

Il s’agissait aujourd’hui de signer la convention correspondant à la dernière tranche de 33,5 millions d’euros avec la Banque des Territoires, pour répondre à différents enjeux de la Guyane.

Les projets financés par l’emprunt de la BDT sont :

  • Cité scolaire de Saint-Georges
  • Collège éco quartier de Rémire
  • Lycée Saint Laurent IV
  • Lycée de Macouria
  • Lycée de Matoury
  • Echangeur Maringouins
  • Aménagement 2×3 Voies Balata PROGT

Les caractéristiques de l’emprunt :

  • Montant emprunté : 33,5 millions d’euros
  • Taux : 1,25 %
  • Durée : 30 ans

Le président de la Collectivité Territoriale de Guyane a tenu a remercier la Banque des Territoires :

« C’est avec plaisir que je vous accueille, la CTG fait son deuxième emprunt aujourd’hui avec la Banque des Territoires, il va permettre d’accompagner les gros investissements de la PPI, lycées, collèges, routes… Au-delà du plan d’urgence, nous avons mis en place un programme d’investissement ambitieux de 652 millions d’euros, première région de France avec un tel montant en termes d’investissement. Aujourd’hui je tiens à remercier nos services pour le montage des dossiers et la Banque des Territoires pour cet emprunt, c’est un signe de confiance, d’un budget sain, de notre capacité en autofinancement, qui permet d’engranger un deuxième emprunt. »

Christian Moutton a indiqué lors de son allocution et suite à la signature de la convention :

« C’est la formalisation d’un processus de travail collaboratif au service de la Guyane, je remercie l’ensemble des contributeurs et en particulier le président de la CTG. »

Rappel :

L’emprunt est une ressource saine qui accompagne un programme d’investissement c’est-à-dire un programme qui conduit à l’augmentation du patrimoine de la collectivité (collèges, lycées, Routes…).

Le montant des subventions étant par principe limitées puisqu’elles proviennent du budget d’un tiers, les emprunts, à condition qu’ils soient supportables, permettent d’accroitre les moyens d’intervention de la collectivité et d’intensifier les programmes d’investissement et la collectivité peut réaliser à court terme ce qu’elle aurait dû faire à long terme si elle n’avait pas emprunté.

Sed ipsum ut ante. at eget velit, mattis consectetur
X