[Plan de relance] Échange avec les rapporteurs du projet d’avis de la saisine gouvernementale « Plan de relance et déclinaison territoriale dans les outre-mer »

Le Président Rodolphe Alexandre s’entretenait, en visio-conférence, ce mardi 12 janvier 2021, avec les trois rapporteurs  désignés par la délégation à l’Outre-mer du Conseil économique, social et environnemental (CESE) dans le cadre de ce projet de saisine, en présence d’Ariane Fleurival, Présidente du CESEG Guyane et de Joëlle Prévot-Madère, Présidente de la CGPME Guyane (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises de Guyane).

L’occasion d’aborder en premier lieu les actions mises en place durant la crise sanitaire, notamment par la Collectivité Territoriale de Guyane puis les enjeux associés à la relance pour le territoire.

« Globalement, la Guyane a été résiliente car toutes les forces se sont mobilisées : collectivités, EPCI, entreprises etc. Lors de la première vague, nous avons su travailler de concert avec les autorités sanitaires pour freiner l’épidémie » a assuré le Président Rodolphe Alexandre.

Le Président Rodolphe Alexandre est également revenu sur la politique d’aide aux acteurs économiques menée par la CTG durant la crise sanitaire : fond d’urgence, prêt rebond BPI, soutien à la filière pêche(transformation), accompagnement via le FEADER de la filière agricole.

Toujours sur l’aspect économique, Rodolphe Alexandre s’est réjoui de la continuité efficace de service mise en place à la CTG ayant permis de maintenir le paiement des entreprises (150 millions d’euros sur deux mois).

Les discussions ont également porté sur la question du numérique : grands enjeux, chantiers en cours.

«  Nous avons deux grands dossiers : le câble sous-marin pour lequel la CTG a mobilisé 4 millions d’euros et la mise en place d’une charge utile satellitaire (qui offrirait de bonnes performances en terme de haut-débit). »

Enfin, s’agissant des enjeux associés aux fonds européens sur le territoire, le Président Rodolphe Alexandre a notamment alerté, une nouvelle fois, sur la nécessité de simplifier les procédures administratives en matière de fonds européens.

Pour aller plus loin :

La délégation était composée d’Inès Bouchaut-Choisy, représentante de Saint-Barthélemy, Christian Vernaudon, représentant de la Polynésie Française et président du groupe de l’Outre-mer, et Olivier Mugnier, membre du groupe de la coopération.

id ante. neque. velit, leo. ut Praesent nec libero nunc
X