[Europe | Visioconférence] Conférence des Présidents des Régions Ultrapériphériques, adoption d’une déclaration commune en vue d’une nouvelle stratégie européenne en faveur des RUP

Une visioconférence des présidents des Régions Ultra Périphériques (RUP) s’est tenue ce lundi 3 mai 2021 sous la présidence de José Manuel BOLIEIRO, président des Açores et président de la CPRUP (Conférence des Présidents des Régions Ultrapériphériques).

 

Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), participait à cette réunion aux cotés de Jocelyn Ho-Tin-Noé, conseiller territorial. La visio-conférence était organisée quelques jours avant le lancement (le 9 mai) de la Conférence sur “l’Avenir de l’Europe” et dans la perspective du Conseil des Affaires Générales de l’UE, du 17 au 18 mai 2021, un Conseil pour lequel les RUP figurent à l’ordre du jour.

Cette séance a permis l’adoption d’une déclaration commune visant principalement à demander une révision de la stratégie européenne en faveur des RUP :

  • une stratégie qui tienne compte des conséquences économiques et sociales durables de la pandémie Covid-19 dans nos régions
  • mais aussi qui réponde à certains enjeux insuffisamment traités dans la stratégie actuelle (pour rappel, celle-ci avait été adoptée en octobre 2017 à l’occasion de la CPRUP de Guyane)

Plusieurs revendications portées par la CTG

Cette déclaration commune présente également plusieurs revendications, portées par la CTG, en lien avec l’actualité européenne :

  • le déploiement rapide des fonds de relance
  • le maintien du budget POSEI
  • la reconduction de l’octroi de mer
  • le renforcement des moyens pour lutter contre la pression migratoire

Des échanges avec la Commissaire européenne, la représentante de la Présidence Portugaise de l’Union Européenne ainsi que les secrétaires d’Etat de l’Espagne et de la France

Cette visioconférence a également été l’occasion pour les présidents des RUP, d’échanger avec Elisa Ferreira, Commissaire européenne, Ana Paula ZACARIAS, Secrétaire d’État en charge des Affaires européennes du Portugal et représentante de la Présidence Portugaise de l’Union Européenne ainsi que les secrétaires d’Etat de l’Espagne et de la France.

Lors de sa prise de parole, Jocelyn Ho-Tin-Noé, représentant le président de la CTG qui a dû s’absenter pour une autre réunion, a :

  • remercié la Commission et les Etats pour leur mobilisation
  • rassuré sur le fait que la Guyane sera au rdv et est prête pour la nouvelle programmation
  • rappelé les besoins colossaux du territoire : la crise COVID ayant révélé au grand jour et accentué les difficultés socio-économiques pourtant décrites depuis des années (taux de pauvreté, difficultés d’accès à l’eau potable, santé, numérique, éducation, ect)
  • demandé à la présidence portugaise de veiller à une finalisation rapide des négociations sur les règlements restants, en particulier ceux de la Politique Agricole Commune afin de bénéficier d’un cadre réglementaire stabilisé
  • exprimé le souhait que la Commission européenne fasse preuve de souplesse et de simplification administrative afin de faciliter le démarrage et de permettre une mise en œuvre rapide et efficace des programmes, qui joueront un rôle indispensable pour la relance
  • souligné la nécessité de renouveler la stratégie européenne à l’égard des RUP pour tenir compte des conséquences à long terme de la crise

Ci-dessous la Déclaration Commune des Présidents ainsi que le Communiqué de Presse diffusé à l’issue.

 

Declaration Commune signé - FR

 

Communiqué de presse Reunion à Mi-parcours CPRUP FR

id, venenatis, commodo diam Praesent ut ante. risus nec
X