[Éducation] Signature d’un protocole d’accord mettant fin au mouvement de grève initié par des membres de la communauté éducative de Saint-Laurent du Maroni ce jeudi 02 décembre 2021

Suite aux revendications de membres de la communauté éducative de l’Ouest guyanais, une rencontre était organisée, ce jeudi 02 décembre 2021 à Saint-Laurent du Maroni, en présence de Gabriel Serville, président de la Collectivité Territoriale de Guyane, accompagné d’une délégation d’élus de l’assemblée territoriale, du Rectorat, de Christophe Lotigié, sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni, de Lénaïck Adam, député de la Guyane, de la municipalité de Saint-Laurent du Maroni, des forces de l’ordre.

La rencontre a permis d’échanger sur les revendications portées par la communauté éducative avec tous les acteurs concernés, notamment sur des sujets relatifs à la sécurité et aux infrastructures, avec une hiérarchisation des priorités et des solutions à mettre en place à court, moyen et long termes.

Au sujet de l’agression récente d’un professeur du lycée Bertène Juminer rappelée par un représentant des élèves de l’établissement et la problématique récurrente d’insécurité aux abords des établissements, le président de la Collectivité Territoriale de Guyane a indiqué son soutien et a précisé :

“Il y a une nécessité absolue d’organiser au premier semestre 2022 les États Généraux de la sécurité dans et aux abords des établissements scolaires.” Gabriel Serville, président de la Collectivité Territoriale de Guyane

Les membres de la communauté éducative se sont exprimés sur plusieurs points en matière de ressources humaines ou matérielles, relevant de compétences de la CTG ou d’autres acteurs présents. Les échanges nourris ont permis d’avancer vers un protocole d’accord.

Cette réunion a également mis en exergue les questions budgétaires devant être revues à la hausse afin d’accompagner au mieux les collèges et les lycées de Saint-Laurent du Maroni et de la Guyane dans son ensemble.

“C’est de notre responsabilité collective d’exiger du Gouvernement que le plan additionnel aux accords de Guyane soit remis à l’ordre du jour. Il nous faudra faire corps, être ensemble, pour dire au Gouvernement que ce qui a été énoncé en 2017 sont les conclusions d’une analyse prospective de la population dont nous constatons la réalité aujourd’hui.”

Gabriel Serville, président de la Collectivité Territoriale de Guyane

Parmi les réponses apportées aux revendications :
  • Un renfort conséquent de gendarmerie et de police
  • Un dispositif de tarification sociale et d’harmonisation pour la cantine
  • Une tarification dégressive pour les familles pour les transports scolaires
  • Du personnel dédié au suivi des victimes et de leur entourage
  • L’ouverture du Collège VI à la rentrée 2022
  • La nouvelle Programmation Pluriannuelle d’Investissements présentée en 2022 qui intègrera en priorité une étude du collège VII, VIII  et du lycée V de Saint-Laurent du Maroni

À l’issue de cette réunion, un protocole d’accord a été signé : le comité de suivi est mis en place, il se réunira en janvier avec les signataires (CTG, Sous-Préfecture, Rectorat, Mairie, représentants des collectifs) afin d’assurer le suivi des dossiers et l’application du relevé de conclusions.

Étaient présents, lors de cette rencontre, les élus territoriaux :

  • Annie Robinson Chocho, 2ème vice-présidente déléguée de l’éducation et aux constructions scolaires
  • Samantha Cyriaque, 8ème vice-présidente déléguée à l’autonomie et au handicap
  • Chester Léonce, 9ème vice-président délégué à l’aménagement du territoire, au désenclavement et transports
  • Thiarrah Steenwinkel, 14ème vice-présidente déléguée à la sécurité et à la sureté
  • Isabelle Vernet, conseillère territoriale déléguée à la réussite scolaire et à la lutte contre le décrochage
  • Keena Perlet, conseillère territoriale déléguée au logement, au cadre de vie et aux modes d’habiter

mattis nec Sed commodo porta. pulvinar sit sed efficitur. mattis ultricies
X