[Culture] “J’écris ma Guyane”, cinq romans guyanais à paraître en 2022

Dimanche 9 janvier 2022, Gabriel Serville, président de la Collectivité Territoriale de Guyane, rencontrait les 5 lauréats du concours littéraire, « J’écris ma Guyane : 1960-1990 » organisé par la Collectivité Territoriale de Guyane, dans le cadre de sa politique ambitieuse de développement culturel, et afin de renforcer le soutien à la création artistique et culturelle.

L’occasion pour le président de saluer le travail accompli par les participants réunis en résidence d’écriture, et de rappeler l’importance de la trace écrite afin que la mémoire ne se dilue pas pour s’effacer ensuite.

Cinq romans relatant des faits sur la vie guyanaise de 1960 à 1990 paraîtront au cours de cette année 2022, une production éditoriale qui est le résultat d’un appel à projets lancé par la Collectivité Territoriale de Guyane en 2021, pour l’écriture en un an, de cinq ouvrages de 150 pages chacun, sur l’histoire récente de la société guyanaise.

L’objectif étant de collecter des éléments du patrimoine contemporain de Guyane à travers des fictions, des romans historiques, tout en révélant de nouveaux talents dans le domaine littéraire.

Les thèmes proposés ont permis aux auteurs de relater des pans de leur vie familiale ou des fictions sortis de leur imagination :

  • la Guyane dans les années 1960
  • la Guyane dans les années 1980
  • l’or et la bijouterie
  • une personnalité du monde rural
  • une personnalité du monde politique

Les cinq auteurs amateurs ont pu bénéficier d’un accompagnement individuel de la part de personnalités du milieu littéraire afin d’écrire leur roman.

Une bourse d’écriture d’un montant de 5000 euros leur a également été attribuée.

Une résidence d’écriture encadrée par l’écrivain professionnel, Jean-Paul Delfino, auteur d’une vingtaine de romans et membre du jury, a été mise en place du 7 au 9 janvier 2022 pour permettre aux cinq primo-écrivains de poursuivre leur rédaction de manière très intense dans des conditions optimales pour la concentration et l’inspiration.

Cette immersion de trois jours organisée dans une atmosphère propice à l’écriture s’est révélée très productive pour les auteurs qui ont été stimulés, grâce à l’accompagnement et aux conseils prodigués.

D’autres rencontres suivront sous forme de groupes de travail dans les semaines à venir, pour que les manuscrits puissent être adressés à un éditeur d’ici le mois de juin, afin d’être disponibles dès la rentrée littéraire 2022.

suscipit commodo Curabitur at justo vulputate, risus ante. consectetur vel,
X