[COVID19] REACT-EU, près de 130 millions € de fonds européens pour soutenir la relance en Guyane !

Depuis plusieurs mois, l’ensemble des pays de l’Union Européenne est confronté aux conséquences économiques de la pandémie de COVID-19. Le REACT-EU est une proposition de la Commission visant à répondre à ces conséquences économiques sous la forme d’une modification du règlement relatif aux dispositions communes régissant l’actuelle période de programmation de la politique de cohésion.

 

Présentation du dispositif « REACT-UE »

Le REACT-EU est une proposition de la Commission visant à répondre à ces conséquences économiques sous la forme d’une modification du règlement relatif aux dispositions communes régissant l’actuelle période de programmation de la politique de cohésion.

Le REACT-UE est une initiative de soutien à la reprise en faveur de la cohésion et des territoires de l’Europe qui poursuit et étend les mesures de réaction aux crises et les mesures visant à remédier aux conséquences de la crise prévues par l’initiative d’investissement en réaction au coronavirus et l’initiative d’investissement plus en réaction au coronavirus.
Ce dispositif contribuera à une relance économique verte, numérique et résiliente.

Le paquet REACT-UE prévoit 55 milliards d’euros de fonds supplémentaires qui seront mis à disposition du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) 2014-2020, du Fonds Social Européen ainsi que du Fonds Européen d’Aide aux plus Démunis (FEAD).

Ces fonds supplémentaires seront fournis par « Next Generation EU» au cours de la période 2021-2022.

 

Mot du président de la CTG

« Face à l’impact économique et social mondial du Covid-19, la Commission Européenne a su réagir et déployer des ressources additionnelles exceptionnelles pour soutenir les pays européens avec le REACT-UE.
Ce dispositif exceptionnel, croisé au plan de relance, est l’opportunité pour nos territoires d’être accompagnés et de jeter les bases d’une reprise des secteurs majeurs, touchés par l’épidémie.
Pour la Guyane, parmi les axes prioritaires, il y a évidemment le domaine de la santé. Si ce secteur pourtant crucial montrait déjà de nombreuses limites avant la crise, cette dernière a sans conteste davantage mis en exergue ses besoins importants. C’est pourquoi sur une enveloppe prévisionnelle de 130 millions d’euros pour la Guyane, au titre du REACT-UE, 67 millions devraient être dédiés à l’accompagnement de projets public ou privés relatifs à la santé.

Autre secteur qui bénéficiera de crédits REACT-UE : le numérique. Là encore, les enjeux de l’aménagement du territoire en la matière sont majeurs.

Enfin, les infrastructures fournissant des services de base aux citoyens mais également les projets relatifs à la transition vers une économie verte ne seront pas en reste, tout comme les PME que nous devons à tout prix soutenir.

Il est fondamental que les caractéristiques de ce fonds et son articulation avec les autres fonds européens soient bien compris de tous, l’idée étant de permettre à chacun des porteurs de projets de bénéficier au mieux des programmes européens. »

Rodolphe Alexandre
Président de la Collectivité Territoriale de Guyane

 

Enjeux et Objectifs

Ce dispositif permettra de fournir un soutien vital, rapide et additionnel aux États membres et aux régions les plus touchés par la pandémie de coronavirus

Le REACT-EU apportera un financement supplémentaire aux secteurs les plus importants, qui sera crucial pour jeter les bases d’une reprise saine.

5 typologies d’actions ciblées pour répondre à la crise :

  • Investissements dans des produits et des services destinés aux services de santé
  • Investissements dans des infrastructures fournissant des services de base aux citoyens
  • Investissements qui contribuent à la transition vers une économie numérique
  • Soutien au fond de roulement ou à l’investissement en faveur des PME
  • Investissements qui contribuent à la transition vers une économie verte

 

Projections pour la Guyane et Axes prioritaires

L’enveloppe de la Guyane devrait avoisiner 130 millions € qui seront complétés par les crédits restants sur le programme 2014-2020.

La première projection réalisée fin aout 2020 a défini les orientations suivantes :

  • Santé : 10 projets publics et privés pour 157 M€ en coût total et 90 M€ de FEDER
  • Services de base : 3 projets publics pour 31 M€ en coût total et 21 M€ de FEDER
  • Numérique : 10 projets publics et privés pour 227 M€ en coût total et 71 M€ de FEDER
  • PME : 8 projets publics et privés pour 51 M€ en coût total et 38 M€ de FEDER
  • Transition vers une économie verte : 2 projets publics pour 27 M€ en coût total et 20 M€ de FEDER

 

Cibles

Toutes les entreprises de Guyane peuvent déposer un dossier de demande d’accompagnement au titre du programme 2014-2020 (REACT-UE ou lignes classiques du programme)
Les entreprises locales sont donc invitées à se rapprocher de Pôle Affaires Européennes de la CTG afin d’être orientées vers le fond qui répond le plus à leurs attentes en fonction de leurs projets

 

Méthodologie de travail

_ Des travaux de négociation avec l’Etat sur la répartition des opérations entre les financements REACT- UE et le Plan de relance doivent se tenir.
_ La rédaction d’un axe REACT-UE capable de répondre aux besoins du territoire, de définir les priorités liées à la crise, avec l’enveloppe financière qui sera finalement accordée à la Guyane.

Les contraintes :

  • s’inscrire clairement dans les thématiques ciblées
  • démontrer en quoi la crise a rendu nécessaire ces investissements – la réalisation des projets doit être terminée au 31/12/2023
  • les projets ne pourront pas être terminés sur 2021-2027 avec d’autres fonds européens

 

Calendrier

Le Conseil de l’Union Européenne doit adopter le budget proposé par la Commission Européenne intégrant cette enveloppe supplémentaire.

En raison du contexte sanitaire, le vote initialement prévu en juillet, puis en novembre vient d’être une nouvelle fois reporté à une date restant à définir

Nullam efficitur. tristique Donec dapibus mi, ultricies vulputate, Phasellus
X