Conférence-débat Transagridom sur la transition agro-écologique et l’avenir de l’agriculture ultramarine

Un colloque organisé dans le cadre des Rencontres Transagridom, portées par le CIRAD et co-présidé par le Conseiller territorial Jocelin Ho-Tin-Noé, délégué à l’Agriculture, et par le Directeur de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF), Pierre Papadopoulos, s’est tenue le 24 octobre 2019 à l’hôtel territorial à Cayenne.

Étaient également présents Pascale Riccoboni, représentante du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, Jean-Marc Thevenin, Animateur National RITA, Chef de projets Transagridom, et d’une soixantaine de participants issus des réseaux RITA de Martinique, Guadeloupe, l’Ile de la Réunion, Mayotte, Nouvelle Calédonie, la Polynésie française et Guyane.

Cette conférence mise en œuvre dans le cadre du programme RITA (Réseau d’Innovation et de Transfert Agricole) Inter Dom-Tom en partenariat avec la Collectivité Territoriale de Guyane a permis à Jean-Marc Thevenin (CIRAD de Montpelier) de présenter le projet Transagridom, un projet visant à  « Promouvoir la transition agro-écologique dans les DOM ».

Cecile Morelli (Mayotte) et l’Association « Les Premières de Guyane » ont proposé un focus sur l’Agritourisme. Autre thème débattu : la santé des abeilles, un enjeu majeur pour les DOM exposée par Laetitia Vennesson et Olivier Esnault (Martinique).

L’intervention de Sylvie Ahoussou (Réunion) et Philippe Pelonde sur l’avenir de l’élevage intitulé « Nos troupeaux dans les DOM sont-ils menacés ?» s’est tenue ensuite.

Au cours de ces échanges fructueux, Maëva Miralles-Bruneau (Réunion) et Cédric Peret (Chambre d’Agriculture de la Guyane) se sont penchés sur l’avenir de l’herbivore, titré « La vache doit-elle regarder l’herbe poussée ?, suivis d’une projection de film sur l’ « Agroforesterie tropicale » réalisée dans le cadre du projet AgroEcoDom.

L’objectif des ces Journées Transagridom est de répondre de manière collective et coordonnée aux besoins exprimés localement par les professionnels de l’agriculture.

vulputate, ipsum quis, dictum Praesent efficitur. fringilla ut Sed
X