[COMMUNIQUÉ] : Avis et Recommandations du Comité Territorial Scientifique

Ce lundi 27 juillet 2020, se tenait une nouvelle réunion du Comité Territorial scientifique, installé par la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) dans le cadre de la crise sanitaire liée au Covid-19.

À l’issue de cette rencontre, le comité est en capacité d’émettre un certain nombre de recommandations à destination des autorités sanitaires, fondées sur l’évaluation de la situation épidémiologique sur le territoire.

  • Politique de test

Dans la continuité de son engagement depuis de début de l’épidémie en faveur d’une politique de tests efficiente, et convaincu de la nécessité d’une vigilance accrue quant à un éventuel fléchissement du nombre de tests réalisés, le comité se réjouit des mesures prises par le Ministère de la Santé sur la libéralisation de l’accès aux tests PCR ainsi que sur leur remboursement.

Par ailleurs, partant du postulat que l’ensemble de la population est potentiellement vectrice du virus, le comité préconise une médicalisation de la vente et l’usage des TROD (Tests d’Orientation Rapide Diagnostique). Un encadrement nécessaire, le TROD ne constituant pas à lui seul un test de dépistage.

En effet, si cette technique de test qui ne requiert pas l’emploi d’un équipement de laboratoire représente une alternative jugée particulièrement pertinente dans les bassins de vie enclavés, elle nécessite cependant un dépistage PCR complémentaire.

  • Mesures en vue du passage au stade 4 de l’épidémie :

Si l’évolution de l’épidémie permet désormais de logiquement envisager une levée progressive du couvre-feu et une réouverture, là aussi, échelonnée, des lieux accueillant du public, le comité préconise toutefois : 1. le maintien de la prudence notamment s’agissant de la notion de transmission du virus. L’enjeu étant de faire intégrer au plus grand nombre, la potentialité que chaque individu soit vecteur du virus et par voie de conséquence, la nécessité de continuer à observer les gestes barrières (port du masque, lavage régulier des mains, réduction des contacts etc.)

1. le maintien de la prudence notamment s’agissant de la notion de transmission du virus. L’enjeu étant de faire intégrer au plus grand nombre, la potentialité que chaque individu soit vecteur du virus et par voie de conséquence, la nécessité de continuer à observer les gestes barrières (port du masque, lavage régulier des mains, réduction des contacts etc.)

2. la mise en place d’une politique stricte de protection des personnes considérées comme
vulnérables.

3. La mise en œuvre d’une réglementation stricte et limpide sur les rassemblements

Par ailleurs, le comité territorial scientifique reste dans l’expectative de la politique qui sera mise en œuvre par les autorités compétentes pour garantir l’adhésion de la population aux mesures qui Seront mises en places dans le cadre de la sortie de crise. Il y accordera une attention particulière compte tenu des enjeux et du risque de rebond de l’épidémie.

dolor Phasellus id sed ut tristique commodo
X