Commémorations du 10 juin : la mémoire des esclaves honorée, l’abolition de l’esclavage célébrée

L’heure était à l’hommage et à la commémoration ce mercredi 10 juin 2020, date historique célébrant l’abolition de l’esclavage en Guyane, en 1848.

C’est par le traditionnel dépôt de gerbe aux pieds de la statue des Marrons de la Liberté, qui trône au Rond-Point Adélaïde Tablon, qu’a débuté cette journée commémorative. Moment éminemment symbolique et empreint de solennité et d’émotion.

Le Président Rodolphe Alexandre et plusieurs officiels parmi lesquels Christiane Taubira, ancienne Garde des Sceaux et auteure de la loi reconnaissant l’esclavage comme crime contre l’humanité, Marc del Grande, Préfet de Guyane et le Maire de Rémire-Montjoly, Jean Ganty se sont chacun prêtés à ce moment d’hommage et de recueillement.

Les commémorations se sont ensuite poursuivies par une cérémonie- hommage au jardin botanique, lieu central de la capitale, abritant le Mémorial des Libres et Citoyens de 1848, monument élevé à l’initiative de la CTG trois ans plus tôt.

Musiciens, comédiens et autres artistes ont honoré le souvenir des esclaves et célébrer, chacun, à travers leur art, l’abolition de l’esclavage.

Ainsi, le public a pu apprécier la prestation du comédien Gregory Alexander qui a choisi de mettre en scène un extrait de l’œuvre de Léon Gontran Damas, poète engagé et anticonformiste, co-fondateur du mouvement de la negritude, ou encore celles de la comédienne Hermina Duro et de la compagnie théâtrale Masteque, qui s’est illustrée par une prestation autour de la traite négrière livrée par des jeunes.

Cette parenthèse artistique achevée, le Président Rodolphe Alexandre et les officiels présents parmi lesquels Christiane Taubira, ancienne Garde des Sceaux et auteure de la loi reconnaissant l’esclavage comme crime contre l’humanité, Marc del Grande, Préfet de Guyane et la représentante de la Mairie de Cayenne, rejoints par le recteur de Guyane Alain Ayong le Kama, Jean-Pierre Bacot ou encore le vice-président de la CTG, Jean-Claude Labrador se sont dirigés vers les stèles-hommage pour un échange et un tour du monument.

nunc risus. non id ut leo. porta. Aliquam
X