Commémorations du 10 juin – Conférence numérique : 3 historiennes se penchent sur la traite négrière

Apporter une expertise sur la traite négrière et plus particulièrement sur les tragédies survenues en  1738,1783, 1786, sur les côtes de Guyane, était l’objectif de la conférence proposée par la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) ce mardi 9 juin 2020, dans le cadre des commémorations du 10 juin, dédiées à célébrer la Mémoire, les résistances, le marronnage et l’abolition de l’esclavage.

 

A ce titre, trois femmes passionnées d’histoire et membres de l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie de Guyane avaient donné, contexte sanitaire oblige, un rendez-vous virtuel à la population, dès 18 h.

Ainsi, à la veille de la date historique du 10 juin, les internautes ont pu se plonger dans ce pan de l’histoire guyanaise, de manière interactive, puisqu’ils avaient la possibilité de poser leurs questions en direct via les pages Facebook de la CTG et Guyane la 1ère où était diffusée, en instantané, la conférence.

  • d’abord à travers la présentation de Sarah Ebion, qui se proposait de définir ou redéfinir la traite négrière
  • puis par le biais d’un focus sur la place des Pays-Bas dans ce fléau mondial, exécuté par Régine Alexandre
  • enfin, la dernière intervenante, Lydie Ho-Fong Choy a fait le récit de la dérive puis du naufrage, en 1786, du bateau « Le vainqueur de Bordeaux », qui transportait des captifs abandonnés à leur sort, aux large des côtes guyanaises, après l’abandon du navire par le capitaine.

La conférence était organisée en partenariat avec l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) de Guyane et Guyane la 1ère.

non porta. mattis vel, nunc efficitur. Donec felis mattis ut quis felis
X