[Comité Scientifique Territorial] : Recommandations du 14 juin 2021

Une nouvelle réunion du Comité Scientifique Territorial, installé par la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), se tenait ce lundi 14 juin 2021.

À l’issue de cette rencontre, ses membres sont en capacité d’émettre un certain nombre de recommandations à destination des autorités sanitaires, fondées sur l’évaluation de la situation épidémiologique sur le territoire, notamment un R0 =0,90 et un taux d’incidence de 286 cas pour 100 000 habitants.

Le Comité Scientifique Territorial s’inquiète de la dynamique épidémiologique actuelle, notamment concernant plusieurs indicateurs :

  • Douze morts sont à déplorer sur la dernière semaine ;
  • Deux mois et demi après le début de cette troisième vague, le taux d’incidence est trois fois plus élevé qu’il ne l’était deux mois et demi après le début de la première vague ;
  • Le taux de circulation du variant britannique est en augmentation

 

Aussi, il préconise :

  • Une conservation absolue de la vigilance – la légère baisse du taux d’incidence ne suffisant pas à écarter le risque d’une nouvelle hausse – mais également compte-tenu de la tension hospitalière actuelle qui devrait persister durant les deux prochaines semaines ;
  • Le renforcement des moyens hospitaliers (matériels et humains) face à cette tension particulièrement importante ;
  • la multiplication d’actions visant à encourager la vaccination. A titre d’exemple : la mise en place d’un accès « en famille » à la vaccination. Le comité rappelle l’importance de la vaccination massive dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19 ;
  • S’agissant des mesures encadrant les voyages au départ de la Guyane : la suppression du test antigénique à l’arrivée, ce dernier étant de toute façon jugé moins fiable que le test PCR exigé 48 h avant le vol et donc superflu;
  • La mise en place d’un protocole sanitaire strict au sein des bureaux de vote, dans le cadre des élections territoriales à venir, incluant notamment la vaccination dans la mesure du possible des membres des bureaux de vote (présidents, assesseurs, secrétaires) ;
  • Le strict maintien des gestes barrières, à fortiori, compte-tenu de la dynamique de l’épidémie sur le territoire ;
  • Le renforcement des contrôles aux frontières, à fortiori compte-tenu de la dynamique de circulation du variant britannique.

 

porta. ut diam ultricies mi, consectetur sem, at
X