[Comité Scientifique Territorial] Avis du Comité Scientifique Territorial du Mercredi 02 Juin 2021

Le Comité Scientifique Territorial (CST), mis en place par la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), se réunissait ce mercredi 02 juin 2021 à la Cité Administrative Territoriale, présidé par François Ringuet, 6e vice-président de la CTG et président de la l’Association des Maires de Guyane (AMG).

 

À l’issue de la réunion, le CST est en mesure d’émettre un certain nombre d’orientations fondées sur l’évaluation de la situation épidémiologique actuelle.

 

Concernant l’épidémie, le Comité Scientifique Territorial observe :

 

  • le taux d’incidence est de 338 cas pour 100 000 habitants
  • au niveau des contaminations, 16 % se font par le variant britannique et 81% par le variant brésilien, la souche historique a quasiment disparu
  • 110 patients sont actuellement hospitalisés dont 30 en réanimation
  • le taux d’occupation en réa est de 79% et l’on déplore 5 nouveaux décès
  • le taux de positivité demeure élevé (12,2% sur 7 jours)
  • 983 nouveaux cas sur 7 jours ont été comptabilisés (soit environ 140 cas par jour)

 

  • une baisse marquée de l’épidémie chez les 0-19 ans avec un taux d’incidence en diminution de 247 à 151 (soit – 39%)
  • un taux d’incidence, pour les 0-9 ans, de 52 cas pour 100 000 habitants (soit le taux d’incidence le plus faible)

 

  • une augmentation marquée chez les 80 ans et plus, avec un taux d’incidence qui a évolué de 442 à 590 (soit une hausse de 33%)

 

  • La situation globale indique une stabilité sur un plateau haut ces deux dernières semaines avec un niveau de contamination élevé (près de 1 000 cas en 7 jours).

 

Concernant la vaccination, le Comité Scientifique Territorial observe :

  • depuis le 1er mai, le rythme de vaccination est identique chez les 18-60 ans mais plus faible chez les plus de 60 ans
  • la vaccination de première dose est en baisse cette semaine (-6 points par rapport à la semaine précédente), elle ne représente que 40% des doses administrées
  • si le rythme de vaccination actuel est maintenu, l’immunité collective ne sera pas atteinte avant 6 mois. Or, dans 6 mois, le risque d’une quatrième vague en Guyane est élevé compte-tenu de la situation observée à N-1 (en décembre 2020)

 

Face à ces constats, le Comité Scientifique Territorial émet les conclusions suivantes :

  • un net recul des contaminations est constaté chez les plus jeunes depuis la fermeture des établissements scolaires
  • la fermeture des établissements scolaires a eu un impact fort sur la courbe de l’épidémie avec une baisse chez les enfants et par voie de conséquence chez les adultes qui les entourent et la population dans son ensemble
  • compte-tenu de la baisse des dépistages ces deux dernières semaines, il est difficile de prévoir les tendances des prochains jours, il faut toutefois rester extrêmement prudent car la situation épidémique est stable mais préoccupante
  • l’application rigoureuse des mesures barrières et des interactions sociales limitées permettront de freiner la propagation du virus

 

Le Comité Scientifique Territorial a également émis un avis sur les mesures restrictives appliquées aux Guyanais :

  • le Comité souligne l’incohérence de ces mesures d’un point de vue scientifique d’autant plus qu’elles ne s’harmonisent pas avec la stratégie nationale appliquée à l’ensemble des régions. En outre, la Guyane demeure la seule région de France dont la stratégie vaccinale repose sur le vaccin Pfizer présenté à ce jour comme le plus efficient contre les variants

 

La Collectivité Territoriale de Guyane prend note des nouveaux indicateurs clés de suivi de l’épidémie. Au regard de ces éléments, la CTG se positionne favorablement pour la réouverture des EPLE à compter de lundi 07 juin 2021

 

Par ailleurs, compte-tenu des chiffres présentés, François Ringuet, président de l’AMG, proposera également aux maires de Guyane d’émettre un avis favorable pour la réouverture des écoles à compter de lundi 07 juin 2021.

Curabitur at lectus vel, ut risus suscipit
X