Arrêt du Chantier de la Centrale Électrique du Larivot

[Arrêt du Chantier de la Centrale Électrique du Larivot] Réaction de Gabriel Serville, président de la Collectivité Territoriale de Guyane

Suite à la décision du tribunal administratif de suspendre la construction de la future centrale thermique du Larivot, Gabriel Serville, président de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), a reçu ce mardi 03 août 2021 une délégation de représentants du monde économique (FRBTP, MEDEF Guyane, CPME Guyane, CCI Guyane, CMA, etc) mobilisés suite à l’annonce de l’arrêt du chantier de la centrale électrique du Larivot. A l’issue de cette rencontre, le président de la CTG a réaffirmé sa volonté d’apporter son soutien à EDF dans sa démarche de faire appel de cette décision au Conseil d’État.

« Les hommes et la santé des populations doivent évidemment être un curseur important dans nos décisions, mais les hommes disposent également d’un droit qui ne peut être bafoué : le droit d’accès à l’énergie à travers des infrastructures dignes de ce nom. Or, l’actuelle centrale thermique de Dégrad Des Cannes, dont j’ai pu constater l’état de vétusté sur site il y a quelques jours, ne répond plus aux normes et vit de facto ses dernières années.

J’en appelle, sur cette question cruciale pour le territoire, à la raison de chacun afin que les décisions qui seront prises le soient de manière éclairée et en connexion avec ces réalités.

Il ne s’agit pas d’opposer les nécessités environnementales avec les exigences de développement économique, car il faut pourvoir conjuguer les deux. Mais je tiens à rappeler que le premier élément qui doit être préservé dans notre biotope c’est l’homme, et à travers cette problématique, nous prenons un risque énorme s’agissant de notre capacité à produire de l’énergie pour alimenter les foyers, les entreprises, les administrations, les écoles… et faire en sorte que la Guyane continue de fonctionner tout simplement.”

Gabriel Serville, président de la Collectivité Territoriale de Guyane

accumsan consequat. id, facilisis justo et,
X