[Année Réné Maran] Colloque numérique sur la quête identitaire de René Maran les vendredi 8 et samedi 9 octobre 2021 à suivre en Facebook Live

Afin de mieux faire connaître l’illustre auteur qu’était René Maran, la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) organise un colloque sur la pensée et l’œuvre de celui-ci les vendredi 8 et samedi 9 octobre 2021. Des historiens, professeurs et intervenants du monde entier sont réunis à cette occasion.

Contexte

Le 20 janvier dernier, la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) a lancé l’année René Maran. Cette initiative a été pensée pour célébrer le centenaire du Prix Goncourt remporté en 1921 par l’écrivain, pour son roman « Batouala » qui raconte la vie d’un village africain du point de vue de son chef, Batouala. C’était la première fois qu’un auteur noir remportait cette distinction.

 

Enjeux et objectifs

  • Rendre hommage à cet auteur guyanais, personnage historique, décrit comme l’un des précurseurs du mouvement de la négritude
  • Faire découvrir ou redécouvrir l’oeuvre de René Maran, écrivain et fonctionnaire colonial d’origine guyanaise
  • Permettre à la population de s’approprier son oeuvre et de saisir l’importance du caractère controversé de celle-ci au regard de l’époque de sa parution

 

Intervenants

  • Véronique Hélénon, historienne, professeure assistante à l’Université du Massachussetts, auteure de la thèse « Les administrateurs coloniaux originaires de Guadeloupe, Martinique et Guyane dans les colonies françaises (1880-1939) »
  • Hanétha Vété-Congolo, professeure au Bowdin College à Brunswick, auteure d’un article dans la revue Interculturel Francophonie, intitulé « René Maran : une aporie identitaire »
  • Sohi Blesson Florent, docteur en histoire à l’Université d’Abidjan, auteur d’un article dans la revue Interculturel Francophonie intitulé « René Maran et la nature : essai d’analyse historique de Bêtes de la brousse »
  • Bernard Mouralis, professeur à l’Université de Cergy-Pontoise, auteur d’un article intitulé « René Maran et le monde antique : du lyrisme élégiaque au stoïcisme »
  • Matthieu Renault, maître de conférence à l’Université Paris 8 Vincennes, auteur de l’article « De l’amour de la race à l’amour au-delà des races. Frantz Fanon, lecteur de René Maran », publié dans Présence Africaine, Revue culturelle du monde noir
  • Boris Lesueur, docteur en histoire. Il a participé en 2010 au colloque « René Maran : un écrivain engagé dans la défense des Noirs ? » et est l’auteur de « René Maran : un administrateur romancier ou un romancier engagé ? Réflexion autour de Batouala », etc.
  • Buata Bundu Malela, maître de conférence à l’Université de Mayotte, auteur de l’article « L’homme pareil aux autres : stratégies et postures identitaires de l’écrivain afro-antillais à Paris (1920-1960) »
  • Maurice Guimendego, auteur de l’article « Le roman Batouala de René Maran : portrait satirique du colonisateur ou materia prima pour l’histoire »

 

Partenaires

  • Université de Guyane
  • Association Guyanaise René Maran
  • Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie

 

Pour revoir la première journée du Colloque diffusée en Facebook Live

Rendez-vous sur la page Facebook de la CTG https://www.facebook.com/watch/live/?ref=watch_permalink&v=442868963844013

Retrouvez le programme ci-dessous

CTG colloque René Maran programme

fringilla ipsum Donec facilisis id non Praesent
X