[Amélioration de l’offre de soins en Guyane et création du CHU] Rencontre entre la Collectivité Territoriale de Guyane et l’Agence Régionale de Santé

Dans un contexte où la virulence d’une pandémie mondiale a mis en exergue les faiblesses et les carences du système de santé du territoire, deuxième désert médical après Mayotte, particulièrement touché par l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires, une rencontre se tenait ce mercredi 04 août 2021 entre la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) et l’Agence Régionale de Santé (ARS), représentée par Clara Debort, directrice générale de l’ARS, Joana Girard, directrice de l’offre de soin et de Viktoria Kleisova du Cabinet Govhe.

Lors de cette rencontre, Gabriel Serville, président de la CTG, et Clara Debort, directrice générale de l’Agence Régionale de Santé, se sont entretenus sur plusieurs sujets de santé majeurs pour le territoire puis défini les bases des modalités des travaux, entre les différents acteurs, pour les prochains mois.

Mais c’est d’abord par un échange sur la situation sanitaire en Guyane dans sa globalité qu’a débuté cette rencontre. L’occasion pour le Président Gabriel Serville de rappeler la nécessité d’un travail conjoint efficient.

« Il nous faut avoir les yeux rivés sur notre objectif commun. Notre collaboration ne pourra être efficace que si chacun entend les réalités du territoire », a-t-il rappelé.

Parmi les projets présentés comme prioritaires par l’Exécutif :

  • La création du CHU en 2025
  • La transformation des Centres Départementaux de Prévention Santé (CDPS de Maripasoula, Saint-Georges de l’Oyapock et Grand-Santi) en hôpitaux de proximité
  • La liaison aérienne sanitaire journalière dédiée entre Saint-Laurent du Maroni et Cayenne
  • La constitution d’un premier cycle complet d’études médicales à l’Université de Guyane et le renforcement significatif des formations infirmiers
  • La création d’une plateforme de recherche sur les maladies tropicales

“Le travail de réflexion avait été entamé et les grandes lignes balayées mais nous voulons maintenant entrer dans le vif du sujet s’agissant de la création de ce CHU qui relève d’une demande très forte des Guyanais. Il s’agit aujourd’hui d’approfondir les questions techniques qui vont nous permettre de cheminer doucement vers la création de ce CHU. Nous espérons que le comité de pilotage qui sera mis en place parviendra à travailler ardemment de façon à remporter le challenge à l’horizon 2025” , explique le Président Gabriel Serville.

Aenean felis ut Praesent id, dolor. efficitur. risus. luctus
X