La voix des Régions ultrapériphériques portée à Bruxelles

Mardi 8 novembre, le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, s’est rendu à Bruxelles dans le but de rencontrer, en sa qualité de Président de la Conférence des Présidents des Régions Ultrapériphériques (CPRUP), différents représentants de la Commission Européenne, les Eurodéputés élus dans la circonscription ultramarine et la représentation permanente de la France auprès de l’Union Européenne. Des rencontres qui se dont déroulées sur deux jours.

Dès son arrivée dans la capitale Belge, le Président de la CTG et de la CPRUP, Rodolphe Alexandre a  eu l’occasion d’échanger avec la Direction Générale de l’Agriculture et du développement rural, lors d’un déjeuner de travail portant sur le POSEI (Programme d’Options Spécifiques à l’Eloignement et à l’Insularité). Lors de cette rencontre, la question de son application à la filière du bois de Guyane, comme le préconise le rapport Solbes, a été abordée.  Le POSEI est un programme européen réservé aux RUP qui vise à compenser les surcoûts liés à leur éloignement et à stimuler leurs activités agricoles et agroalimentaires avec des mesures adaptées à leurs territoires.

Rodolphe Alexandre a poursuivi son périple bruxellois par une réunion avec la Direction Générale de la Concurrence (DG COMP). Lors de cette rencontre, il a été question de la révision du Règlement Général d’Exemption par Catégorie (RGEC), sur son volet « aide au fonctionnement en faveur des RUP ».  Le Président de la CPRUP a souhaité connaître les dispositions prises par  la DG COMP pour répondre aux intérêts des entreprises des régions ultrapériphériques.

Cette première journée dans le plat pays s’est achevée par une rencontre avec  la Direction Générale des Affaires Maritimes et de la Pêche (DG MARE), dans le but d’évoquer la question de la sécurité juridique du Plan de compensation des surcoûts et la nécessité de mettre en place une disposition afin de permettre le financement du renouvellement de la flotte de pêche.

Une deuxième journée riche de rencontres

Mercredi 9 novembre,  Rodolphe Alexandre est allé à la rencontre d’Antoine Kasel, du Cabinet du Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker pour échanger avec lui sur de nombreuses thématiques : la pêche, l’agriculture mais également le Règlement Général d’Exemption par Catégorie (RGEC). Antonina Rousseva du Cabinet de Karmenu Vella, Commissaire à l’Environnement, aux Affaires maritimes et à la Pêche, était également présente lors de cette rencontre.

Au programme de ce déplacement à Bruxelles était également prévu un entretien entre le Président de la CPRUP et l’Eurodéputé Younous Omarjee de la Circonscription Océan Indien. Rencontre durant laquelle les deux hommes politiques ont pu se pencher sur le rapport d’initiative sur la mise en œuvre de l’article 349 du TFUE. Un sujet que Rodolphe Alexandre a également pu aborder avec Maurice Ponga, Eurodéputé français, avant d’évoquer avec lui le RGEC, la pêche et l’impact des accords de libre-échange sur l’économie des RUP.

Enfin, parce qu’elle a le rôle de promouvoir et défendre les positions françaises auprès des institutions européennes, le Président de la CPRUP a terminé sa deuxième journée Marathon à Bruxelles par une réunion de travail avec la Représentation Permanente de la France auprès de l’Union Européenne. Sans surprise,  ont été abordés les sujets de la pêche au sein des RUP,  mais également de l’agriculture, du contingentement du rhum et enfin de la politique régionale avec une attention particulière accordée à la politique de cohésion post 2020.

Cette journée riche de rencontres s’est achevée par un dîner auquel ont notamment pris part l’Eurodéputée Ulrick Roduste, rapporteure du rapport d’initiative sur la gestion des flottes de pêche dans les RUP , le Sénateur-Maire de Mana Georges Patient , Jocelyn Médaille,  le Président du Comité Régional des Pêches Maritimes et des élevages marins de Guyane (CRPMEM) et ses confrères de la Réunion et de la Guadeloupe,  Jean-René Elinorac et Jean-Claude Yoyotte.

Les RUP prennent le Micro au Parlement Européen

Jeudi 10 novembre, Rodolphe Alexandre est intervenu en sa qualité de Président des CPRUP à la Conférence « Quel avenir pour la pêche dans les RUP ?« qui se tenait au Parlement Européen,  dans la Capitale belge. Devant un auditoire composé de socioprofessionnels du secteur pêche de toutes les RUP , de représentants des autorités locales, de fonctionnaires de différentes directions de la commission et en présence des Eurodéputés Ulrick Roduste, Younous Omarjee et Maurice Ponga, Rodolphe Alexandre a pris la parole pour alerter l’Union Européenne sur le fléau que représente la pêche illégale en Guyane mais également sur les questions du renouvellement des flottes de pêche au sein des RUP et du plan de compensation des surcoûts. Jocelyn Médaille, Président du Comité Régional des Pêches Maritimes et des élevages marins de Guyane (CRPMEM) et ses confrères de la Réunion et de la Guadeloupe, Jean-René Elinorac et Jean-Claude Yoyotte se sont également exprimés sur les problématiques liées à la pêche sur leurs territoires respectifs. Le Sénateur-Maire de Mana, Georges Patient avait également fait le déplacement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *