SANTE : un projet transfrontalier de prévention pour les populations de la vallée de l’Oyapock

Le président de l’association DPAC Fronteira (Desenvolvimento, Prevençao, Acompanhamento E Coopéraçao de Fronteiras), José Hermenegildo Gomes et la présidente de l’association IDsanté, Sophie Rhodes ont présenté au président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre un projet transfrontalier entre des acteurs brésiliens et français pour un meilleur accès aux soins dans la vallée de l’Oyapock.

Face à la prévalence élevée du VIH, des avortements et des violences faites aux femmes, l’association DPAC Fronteira et IDsanté comptent mettre en œuvre une action de formation « Santé » sur les deux rives. Ce dispositif vise à renforcer les compétences en éducation à la santé des professionnels et des personnes ressources de l’Oyapock, dans le but de développer les savoirs, savoirs faire et savoirs être des habitants de cette région transfrontalière.

Dans cette optique, un Centre d’accueil intitulé « Casa de Apoio » verra le jour à Oiapoque. Il aura pour mission d’améliorer la prise en charge globale des personnes atteintes de maladies infectieuses, de réduire les discriminations envers les personnes vivant avec le VIH, et de développer la prévention « primaire » et « tertiaire » en santé sexuelle et reproductive.

Ce projet qui a retenu l’attention de l’exécutif territorial fera l’objet d’une étude approfondie afin peut-être de bénéficier d’un soutien de la Collectivité Territoriale de Guyane.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *