Réunion avec la Commission des Lois du Sénat ce mercredi 06 novembre 2019

Le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, le Sénateur, Antoine Karam, invité par le Président, la 1ère Vice-Présidente déléguée au Développement Durable, Mines et Énergies, Hélène SIRDER, la 9ème Vice-Présidente déléguée à la Culture, au Patrimoine et aux Identités, Rolande Chalco-Lefay, Maître Patrick Lingibé et des cadres de la Collectivité Territoriale de Guyane ont échangé avec la délégation de la Commission des Lois du Sénat ce mercredi 06 novembre 2019, à l’Hôtel Territorial.

 

Composition de la Commission des Lois :

  • le Président de la Commission des Lois du Sénat, Sénateur de la Manche, Philippe Bas,
  • le Vice-Président du Sénat, Sénateur de Mayotte, Thani Mohamed Soilihi,
  • le Vice-Présidente de la Commission des Lois, Sénatrice des Bouches-du-Rhône, Sophie Joissains
  • le Sénateur de l’Ardèche, Mathieu Darnaud
  • le Sénateur du Finistère, Jean-Luc Fichet
  • l’Administratrice du Sénat, Béatrice Fraux

 

En ouverture, après avoir remercié la délégation pour sa présence sur le territoire, le Président a dressé l’historique de la Collectivité Territoriale et présenté le contexte démographique de la Guyane.

 

Thématiques abordées lors de la rencontre :

  •  Bilan de la collectivité unique et perspectives d’évolution
  •  Actions en matière d’aide aux communes et de soutien à la Culture, au patrimoine et à l’identité.
  • Rapport de la Cour des Comptes (Dispositif d’Aides à Caractère Social, Lutte anti vectorielle, Collèges, Lycées)…
  • Décentralisation
  • Fiscalité (réforme octroi de mer)
  • Petite enfance
  • Identités (communautarisme, fracture culturelle)

 

Le Président de la CTG a tenu à évoquer les disparités entre les territoires français ainsi que la demande d’évolution institutionnelle afin d’obtenir davantage de compétences notamment pour l’éducation et le transport. Plusieurs autres sujets majeurs ont été abordés tels que le réseau routier, l’orpaillage illégal, la couverture téléphonique, la multi-culturalité.

 

La 1ère Vice-Présidente déléguée au Développement Durable, Mines et Énergies a demandé à ce que des compétences pérennes soient données au territoire guyanais, sans réforme constitutionnelle, le territoire ayant besoin que le parlement puisse adapter des lois, notamment dans le domaine forestier.

 

La Vice-Présidente déléguée à la Culture, au Patrimoine et Identités, a rappelé la mission de cohésion sociale de sa délégation qui œuvre à fédérer les populations autour de la « culture Guyane », enjeu essentiel de lutte contre le communautarisme.

 

Le Président de la Commission des Lois du Sénat, a remercié Rodolphe Alexandre et l’ensemble des interlocuteurs pour ces sujets, exposés de manière très concrète et a précisé sa volonté de travailler avec le Président pour le territoire. Le Président de la Commission a relevé à plusieurs reprises l’importance du travail mené au quotidien par la Collectivité Territoriale de Guyane et les nombreuses responsabilités qu’elle endosse.

 

Le Livre Blanc des États Généraux ainsi que le bilan de Mi-Mandat de la Collectivité Territoriale de Guyane ont été remis au Président de la Commission des Lois du Sénat et Sénateur de la Manche, Philippe Bas, ainsi qu’à l’ensemble des acteurs présents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

in Nullam efficitur. Donec porta. justo
X