Rencontre avec la direction régionale de la BRED Martinique- Guyane

Gabriel Serville, président de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), recevait Jérôme Perrin, directeur régional de la BRED Martinique – Guyane, Eugène Brianto, directeur du centre d’affaires BRED Guyane et David Félicie, directeur de succursale de la BRED Guyane, en présence de Jean-Luc Le West, vice-président de la CTG,  délégué au développement économique et au tourisme

Dans le cadre de cette rencontre, les points suivants ont été abordés :

  • l’accompagnement financier des entreprises
  • l’accompagnement des collectivités locales

Au coeur des discussions :  les entreprises fragilisées par ces deux années de pandémie.

Par ailleurs, il a été établi que la régionalisation bancaire, la prise de décision au niveau local, la simplification de l’accès au financement et la mise en place d’une offre de financement structurée pour les entreprises du territoire constituaient des points dirimants pour la Collectivité Territoriale de Guyane.

Il a également question de l’identité bancaire du territoire. En effet,  la CTG prévoit la mise en place d’une série de mesures visant à relancer l’économie guyanaise dès cette année 2022.

Par ailleurs, dans la continuité des rencontres entamées par Gabriel Serville et Jean-Luc Le West avec les banques fin 2021, des ateliers seront organisés dans le courant du premier trimestre de cette année, avec toutes les parties prenantes afin d’étudier, entre autres, l’amélioration de l’accessibilité des Très Petites Entreprises (TPE) au financement bancaire (artisans, commerçants,….), la mise en place d’un accompagnement commun des porteurs de projet et des chefs d’entreprises et le renforcement du maillage bancaire notamment à l’intérieur de la Guyane.

L’accompagnement des fonctionnaires fera, quant à lui, l’objet d’une prochaine rencontre.

Autre point abordé  : l’ouverture de nouvelles agences permettant aux entreprises situées en dehors du littoral de se développer et de rendre le territoire plus attractif.  Cet aspect sera étudié et notamment la faisabilité de la création d’une agence bancaire à Maripasoula.

Enfin, l’année 2022, ayant été décrétée par la présidence française de l’Union européenne, année de la jeunesse, le président de la CTG entend également en faire « l’année guyanaise de la Jeunesse ». Dans ce cadre est envisagé un partenariat avec les banques favorisant l’entrée dans la vie active des jeunes guyanais.

« 2022 est l’année européenne de la jeunesse. Nous voulons faire de 2022 l’année guyanaise de la jeunesse. Je vais demander à mes services de réfléchir à la possibilité d’un partenariat qui viserait à accompagner des jeunes majeurs afin de leur faciliter l’ouverture d’un compte bancaire. »,

Gabriel Serville, président de la CTG

elit. ut lectus facilisis et, quis, Sed luctus sem, porta.
X