Le Rapport d’Orientation Budgétaire de la CTG adopté à l’unanimité par la majorité

Ce mercredi 19 avril 2017 se tenait une réunion de l’Assemblée Plénière de la Collectivité Territoriale de Guyane, consacrée à la Présentation du Rapport d’Orientation budgétaire pour l’année 2017, adopté à l’unanimité par la majorité et en absence des élus de l’opposition qui ont choisi de ne pas prendre part à cette séance plénière.

 
C’est dans un climat social pour le moins particulier qu’une partie des élus de la Collectivité Territoriale de Guyane s’est réunie dans le cadre de cette séance plénière, les élus de l’opposition ayant refusé d’y participer, presque un mois, jour pour jour après le début du mouvement de contestation qui touche la Guyane depuis plusieurs semaines.
Le Rapport d’Orientation Budgétaire, adopté ce jour par un vote unanime de la majorité intègre les fonds octroyés à la CTG dans le cadre du Plan d’Urgence acté par le Gouvernement en réponse au mouvement de grogne sociale initié le 20 mars.
Dans ce rapport, le ton est donné : forte de 569 millions obtenus en terme de fonctionnement et de 230 millions dédiés à l’investissement, la Collectivité Territoriale de Guyane fera de l’Education, la formation, l’Enseignement Supérieur et l’Aménagement du territoire ses priorités.
Des compétences évoquées durant cette séance plénière, au même titre que le Développement durable, la Cohésion sociale ou encore le Transport, et les objectifs qui y sont associés.
Parmi les grandes lignes d’actions qui composent ce rapport, on retrouve notamment la mise en œuvre du Schéma d’Aménagement Régional et celle de la Programmation Pluri-Annuelle de l’Energie, deux grands outils au service des compétences aménagement pour le premier et Climat-Energie pour le deuxième, de la CTG, élaborés sur plusieurs mois.
 
Concernant l’Education, l’enveloppe s’élève à 20,2 millions. Pour l’Apprentissage et la formation ce seront 15,6 millions qui seront dédiés aux fonctionnement des CFA (Centres de Formation des Apprentis) de Guyane qui sont au nombre de cinq sur le territoire, ainsi qu’aux aides aux employeurs et aux apprentis.
 
Le Président de la CTG, Rodolphe Alexandre s’est réjoui du déblocage de ces fonds supplémentaires obtenu « grâce au mouvement populaire » sans précédent que connaît la Guyane, quand la Collectivité « s’apprêtait à voter un budget timoré, basé sur un emprunt qui tenait compte des difficultés liées à la fusion ». Le Président de l’Assemblée unique de Guyane a également assuré que les appels d’offres concernant les actions annoncées débuteront en septembre prochain.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *