Projet de CHU : débriefing des visites ministérielles avec les collectifs puis l’UTG Santé du Centre Hospitalier de Cayenne

Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Territoriale de Guyane, recevait ce mardi 4 août 2020, avec les parlementaires et le président de l’Association des Maires de Guyane, les collectifs ayant participé à l’élaboration de la motion unitaire remise au premier ministre le 12 juillet dernier, avant de rencontrer dans l’après-midi, l’UTG Santé sur des questions plus techniques.

Il s’agissait de faire un débriefing des visites ministérielles auxquelles le président de la Collectivité et les parlementaires ont activement participé la semaine dernière à Paris.

L’occasion de revenir notamment sur les échanges autour de l’offre de soins sur le territoire, la mission pluridisciplinaire qu’ils ont obtenu, composée de l’IGAS, l’IGA, et l’IGESR, et qui sera diligentée pour étudier l’amélioration de cette offre sur le territoire et la mise en place à terme du CHU.

Une rencontre qui s’est déroulée le matin en présence du préfet de la Guyane, du professeur Hermine en visioconférence, du président de l’Université de Guyane, du directeur du Centre Hospitalier de Cayenne Andrée Rosemon, du directeur adjoint de l’ARS, de représentants du rectorat et des collectifs.

Rodolphe Alexandre a ouvert la séance par ces quelques mots :

« Le premier pas que nous avons fait est considérable ! La création d’un CHU en Guyane, c’est notre objectif, mais ce n’est pas une fin en soi.

Incontestablement, la Guyane a le droit à son CHU. Et derrière nous savons que s’en suivraient une élévation de l’offre de soins et de la formation, et une augmentation du potentiel de soignants dans les hôpitaux. Tous ensemble, nous sommes à la porte d’entrée d’un grand événement historique. Cela fait un moment qu’on y travaille. Tant mieux si nous nous sommes tous retrouvés pour travailler ensemble à une victoire guyanaise ! »

Il est ensuite revenu sur les atouts du territoire en faveur de la création d’un CHU parmi lesquels :

  • Les accords de Ségur
  • Les accords de Guyane
  • Les fonds européens REACT-EU (Recovery Assistance for Cohesion and the Territories of Europe)
  • Les création des deux bâtiments de recherche et d’innovation de l’université
  • Le nombre de professeurs actuels en Guyane (9 en septembre, ce chiffre devrait passer à 11 en 2021)
  • La profusion des documents scientifiques et de recherches en Guyane
  • Le maintien à l’université du DFR (Département de Formation et de Recherches)

Les parlementaires participeront au cahier des charges de la mission, qu’ils rencontreront fin août pour échanger, et obtenir un planning, un échéancier pour la conduite d’un CHU.

Après la mise en exergue des atouts majeurs et existants, relatifs à la recherche sur le territoire notamment concernant  les maladies infectieuses émergentes, le professeur Hermine a indiqué la volonté du directeur de cabinet de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche, d’aider au montage d’un dossier à faire porter par l’INSERM, à travers le « REACTing « (REsearch and ACTion targeting emerging infectious diseases).

Ainsi, le CHU pourrait devenir le centre névralgique de cette recherche des maladies infectieuses émergentes en Amazonie, d’autres pathologies pourraient être ajoutées, en réunissant tous les acteurs de la recherche en Guyane.

David Riché, président de l’Association des Maires a tenu à adresser quelques mots au président de la CTG et à l’assemblée :

« Président, tu as été la tête de pont du rendez-vous avec les ministres, je tiens à saluer la présence de tous, je suis ravi que cette réunion se soit tenue avec les élus de Guyane, j’ai  apprécié la posture du président de la Collectivité Territoriale de Guyane, tête de file devant le ministre de la santé. »

Un débriefing qui a reçu des retours positifs :

Antoine Primerose, le président de l’université de Guyane a indiqué qu’un travail sur les actes de structuration sera maintenant mené, pour produire cet ambitieux projet pour la Guyane, second élan pour l’université. Un projet qui vise l’excellence.

Suite aux différents échanges, Monique Guard, présidente du collectif Citoyens Citoyennes s’est adressée aux acteurs présents :

« Merci aux élus ! Nous attendions ce moment depuis des années, nous savions que vous étiez capables de vous rassembler, d’aller de l’avant. Nous, citoyens, citoyennes, vous remercions d’avoir compris que c’est ensemble que nous pouvons arriver. Le développement de ce territoire mérite votre union, merci à vous ! »

Dans la continuité de la réunion qui s’est tenue le matin avec les collectifs, Rodolphe Alexandre a proposé à l’UTG Santé d’échanger sur les différents rendez-vous ministériels tenus sur Paris, au sujet notamment de la demande de mise en place d’un CHU en Guyane. Les sénateurs Antoine Karam et Georges Patient étaient également présents.

L’UTG Santé souhaitait en effet un point plus technique qu’avec les collectifs sur les travaux qui sont actuellement menés.

Le président a rappelé les nombreux points qui favorisent aujourd’hui plus que jamais la création de ce CHU. Il a également précisé la demande faite à l’État afin de participer à la rédaction du cahier des charges de la mission d’inspection générale pluridisciplinaire que se rendra prochainement en Guyane. Enfin, il  indiqué avoir demandé que le rapport soit rendu avant mi-décembre.

Le professeur Hermine dans son discours sur le recrutement pour le CHU a insisté sur le fait qu’il faille se tourner vers des personnes dynamiques, compétentes, qui font le choix du territoire et qui veulent y rester.

Cette rencontre, qui s’est déroulée en présence du préfet de la Guyane, du professeur Hermine en visioconférence, du directeur du centre hospitalier de Cayenne, du professeur Djossou et du directeur adjoint de l’ARS a été concluante.

À l’issue des débats, Patricia Saïd, secrétaire générale adjointe de l’UTG santé du Centre Hospitalier de Cayenne a remercié l’ensemble des participants pour ce projet qui se concrétise pour l’intérêt des guyanaises et des guyanais.

Création d'un CHU : retour sur les débriefings des visites ministérielles

Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Territoriale de Guyane, recevait ce mardi 4 août 2020, avec les parlementaires et le président de l’Association des Maires de Guyane, les collectifs ayant participé à l’élaboration de la motion unitaire remise au premier ministre le 12 juillet dernier, avant de rencontrer dans l’après-midi, l’UTG Santé sur des questions plus techniques.

Publiée par CTG Collectivité Territoriale de Guyane sur Mercredi 5 août 2020

id libero libero adipiscing commodo ut leo elit. pulvinar Phasellus
X