Le Président de la CTG rencontre le Syndicat des transporteurs routiers

Ce vendredi 12 mai 2017, le président de la CTG, Rodolphe Alexandre recevait le président de l’UGTR (Union Guyanaise des Transporteurs Routiers), Dominique Mangal et les représentants du Groupement de ce syndicat, à savoir, le GTG (Groupement des Transporteurs Guyanais), le GAT (Guyane Alliance des Transporteurs) et le GIE-CSCO (Groupement d’Intérêt Economique –  Communes des Savanes du Centre de l’Ouest). Tous unis et solidaires du mouvement de protestation qui a paralysé la Guyane durant 5 semaines, ils étaient venus présenter leurs projets et trouver de véritables solutions à leurs difficultés financières.

Lors de cette réunion organisée à l’Hôtel Territorial, les transporteurs ont abordé trois thèmes essentiels à leurs yeux. Ils demandent, le versement d’une compensation financière, à  l’instar de celle négociée et versée par l’Etat lors de la fermeture du pont du Larivot pour travaux sur la rivière de Cayenne. Le deuxième point porte sur la réalisation d’une étude de faisabilité sur la mutualisation du transport dans l’optique d’être en capacité de répondre aux  défis du marché, notamment au renouvellement du parc, face une concurrence asphyxiante.

Enfin, le dernier point, s’articule autour de la question foncière. Inquiets de la place de la profession au sein du plan d’urgence pour la Guyane, les transporteurs souhaitent que le foncier demandé à l’Etat, soit rétrocédé afin d’aboutir à cette mutualisation et qu’ils puissent ainsi réaliser avec leurs partenaires, un centre préalable de contrôle technique. L’objectif est de pouvoir créer de l’emploi et faire face à tous types de marchés, notamment avec l’ouverture du pont sur l’Oyapock reliant la Guyane au Brésil.

Après une écoute attentive aux demandes des transporteurs routiers concernant notamment le versement d’une compensation financière pour palier leurs difficultés, le président de la CTG a fait savoir que ce dossier faisait l’objet d’une instruction particulière avec les services de l’Etat. Sur le plan de la mutualisation des moyens, il a indiqué que cette question relevait plus du domaine des intercommunalités (CACL, CCEG, CCOG). Rodolphe Alexandre a par la suite décliné son programme pluriannuel d’investissements, en citant quelques grands chantiers à venir, tels que la réalisation d’une 2X2 voies de 18km entre le giratoire de Balata et le bourg de Tonate-Macouria, la création d’un deuxième pont sur la rivière de Cayenne ainsi que la construction de nouveaux lycées et collèges. Le Président de la CTG a également manifesté son intérêt pour ce qui est de réétudier et réévaluer le plan pluriannuel de l’énergie, en particulier la biomasse et remettre à plat la question de la fiscalité du domaine foncier.

Par ailleurs, le Président de la CTG a promis d’organiser à son retour de Paris et Bruxelles, une grande conférence avec ses techniciens et collaborateurs pour présenter les grands chantiers, les marchés publics, et leur allotissement (répartition en plusieurs lots), à l’EPCC (Etablissement Public de Coopération Culturelle) -Les 3 Fleuves- à Cayenne. Le but serait que les entreprises guyanaises de ce secteur puissent travailler sur tous types de chantiers.

Cette réunion de travail sera suivie d’une seconde sur l’avenir de la pêche, notamment le renouvellement des flottes de pêche des RUP (Région Ultrapériphériques) adopté au Parlement européen. Avant de clore son propos,  le chef des élus territoriaux a annoncé l’inauguration prochaine de la Maison de la Forêt et des Bois de Guyane à l’université de Guyane.

[/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *