Naturalisation d’un jaguar pour le musée Franconie

Naturalisation d’un jaguar pour le musée Franconie.

Un jaguar conservé dans un congélateur de l’ONCFS vient d’en être sorti pour passer sous le scalpel de deux taxidermistes, experts internationaux en la matière. Une belle bête d’une soixantaine de kilos percutée sur une route aux environs d’Iracoubo/Bellevue en mai 2015 qui viendra enrichir les collections d’histoire naturelle du musée Franconie.

Cette équipe de deux taxidermistes et restaurateurs du patrimoine interviennent ces jours-ci pour naturaliser ce jaguar. Cette opération de taxidermie est la première depuis plus de 20 ans au musée. Cette opération très délicate doit être réalisée rapidement après la décongélation de l’animal. La peau est préparée, étirée et baignée dans de la saumure, s’ensuit tout un travail permettant de faire d’effectuer le tannage. « C’est une pièce  précieuse», ont estimé les taxidermistes Geneviève et Jean-François Hugues.

Ces spécialistes vont également procéder à une formation du personnel -trois agents du musée- aux premiers gestes pour prendre en main la dépouille d’un animal.

Cette activité, qu’il s’agit de relancer au musée, est indispensable pour enrichir les collections dans le domaine de l’histoire naturelle. L’enjeu est aussi de ne plus voir disparaître les spécimens d’animaux tués, saisies, collectés à des fins scientifiques ou qu’ils quittent le territoire faute de structure pour les traiter et les conserver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *