De nombreuses aides pour la formation aux métiers de bouche

Dans le cadre de la dernière Journée du Goûts et Saveurs de Guyane, une table ronde autour des métiers de bouche était organisée par la CTG (Collectivité Territoriale de Guyane) et animée par Jeanne Joseph-Laigne responsable du département culture, ce mercredi 13 avril 2016 à l’Hôtel territorial.  Une quarantaine d’étudiants de CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) et de Bac professionnel hôtellerie et tourisme du lycée Melkior et Garré, ainsi qu’une classe de Segpa de Sinnamary, y ont participé sous l’œil avisé et l’oreille attentive de leurs professeurs et encadrants.

 

Pour cette 3è édition, le thème retenu était « La formation ». À cette occasion, divers intervenants ont abordé la mobilité à travers le dispositif de LADOM (L’Agence de l’Outre-Mer pour la mobilité), l’estime de soi avec la coach Olivia Cresson, ou encore  l’entretien d’embauche et la préparation d’audition avec  les représentants de Pôle Emploi. Ils ont également évoqué les nombreuses aides qui peuvent être apportées dans le cadre de l’entrée dans la vie active en Guyane,  à l’extérieur ou pour un complément de formation.

Présente dans l’assistance, Rolande Chalco-Lefay, 11ème Vice-Présidente, déléguée à la culture estime que cet événement constitue un lieu d’échanges et de rencontres de jeunes et scolaires avec des professionnels. Un moment de débat où les métiers de bouche sont mis en valeur dans toute leur diversité. « Nous avons vu ensemble, tout au long de cette semaine lors des rencontres professionnelles  que cette filière était porteuse et créatrice d’activités. Il est impossible pour un jeune d’être au chômage dans ce secteur » ajoutait-elle.

En effet, chaque année, de nombreux emplois sont à pourvoir dans la restauration, c’est la raison pour laquelle la Collectivité Territoriale de Guyane travaillera avec la profession et le rectorat pour inciter les jeunes à s’orienter vers ces filières tout en renforçant l’attractivité de ces métiers. Cela représente un enjeu majeur qui fera l’objet d’une réunion prochaine lors d’un comité de pilotage dont le but sera d’œuvrer pour la mise en place d’un campus où une maison des métiers de bouche pourrait voir le jour.

risus. ut amet, efficitur. sed Donec ipsum dolor dictum tristique
X