Mémoire, Marronnage et abolitions : zoom sur Napoléon Bonaparte

Quelques semaines avant le début de la commémoration « Mémoire, Marronnage et Abolitions », la Collectivité Territoriale de Guyane proposait ce mercredi 22 mai 2019, une projection du film « Bonaparte côté noir », de Dominique Maestrani, montrant la face sombre de celui qui n’était encore que 1er Consul de France. On sait que par décret, le 20 mai 1802, Bonaparte fait voter le rétablissement de l’esclavage qui avait été aboli durant la Révolution française. Il en découlera une répression sanglante menée par ses troupes en Guadeloupe et à Saint-Domingue (Haïti). Bonaparte utilisera la Corse comme bagne pour l’élite intellectuelle, politique et militaire haïtienne et guadeloupéenne. Cet acte constitue le reniement le plus fort des idéaux de la Révolution française qui avait aboli l’esclavage.
 
Ce documentaire soulève un coin du voile sur le règne de l’empereur. On découvre ainsi cette période à travers des interviews d’historiens et de réflexions des acteurs de l’histoire comme l’Abbé Grégoire abolitionniste, incarnés par des comédiens.
 
Une centaine de spectateurs  a assisté à cette projection qui se déroulait en présence des membres de l’association des professeurs d’histoire et de géographie de la Guyane, mesdames Zonzon, Latidine et Alexandre et de lycéens des établissements Melkior Garé et Michotte, très intéressés par ce pan de l’histoire coloniale peu connu à une époque où la Guyane comportait 13 000 esclaves.
 
Le 7 juin prochain les résultats du concours de l’Historien de demain seront proclamés. Cette année 2900 élèves du primaire à l’université ont participé à ce concours qui portait sur les traites en Guyane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X