Le dialogue entre les syndicats et la CTG aboutit la reprise dès demain des personnels grévistes ATTEE du lycée Léon Gontran Damas.

Ce lundi 5 novembre 2018, une délégation de la Collectivité Territoriale de Guyane est allée à la rencontre des représentants syndicaux UTG/CGT afin de les informer du suivi accordé aux revendications posées par le personnel gréviste de l’EPLE Léon Gontran Damas. Assistait également à cette réunion le Directeur du cabinet du Rectorat.

Pour rappel, un préavis de grève avait été adressé à la date du 24 septembre 2019 par les organisations syndicales des agents de la CTG évoluant dans le lycée. Dès lors les services de la CTG, avaient pris l’attache des représentants afin de proposer des séances de travail et d’informations, dans l’esprit de dialogue voulu par l’Exécutif.

Ainsi, suite aux échanges entretenus lors d’une rencontre le 19 octobre 2018, des mesures ont été proposées pour renforcer les effectifs des adjoints techniques territoriaux des établissements d’enseignement (ATTEE) de Léon Gontran Damas et optimiser l’entretien de son jardin et de ses abords. De ce fait, 8 recrutements ont été effectués pour une effectivité dès le 5 novembre 2018 et des interventions par le service dédié aux espaces verts de la CTG ont été programmées.

La réunion du jour proposait d’établir des ajustements, au regard des besoins relevés par le personnel gréviste. Ainsi, en supplément de agents affectés ce matin, 1 agent sera mis à disposition pour la restauration, à temps partiel. Des travaux et la réparation des équipements de l’espace restauration (prévu dès le 8 novembre 2018) permettront de réduire le besoin en ressources humaines.

Les organisations syndicales associées à la CTG ont fait part de leur positionnement défavorable concernant le refus du conseil d’administration du lycée de recruter du personnel en contrat aidé, soulignant l’aspect unilatérale de cette décision qu’ils déplorent.

Consécutivement à ces échanges réalisés dans un cadre serein, il a été acté la reprise du travail dès aujourd’hui, mardi 6 novembre 2018.

Une date sera très prochainement fixée pour la mise en place d’un groupe de travail qui s’assurera d’optimiser la répartition des effectifs. Une attention toute particulière sera portée au maintien des agents sur les actions relevant des missions CTG afin d’éviter l’emploi de ce personnel pour réaliser d’autres tâches.

Concernant le contexte de la jeune fille en situation de handicap, la CTG ayant procédé aux aménagements nécessaires au niveau des locaux du lycée, elle laisse le soin aux autorités compétentes de répondre aux interrogations des grévistes qui restent à ce jour mobilisés sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X