L’avenir du modèle économique guyanais en discussion

Les représentants du monde économique guyanais se sont entretenus avec la Ministre des outre-mer Annick GIRARDIN, en présence du représentant du préfet Philippe LOOS, du Président de la CTG Rodolphe ALEXANDRE et des parlementaires Lénaïck ADAM et Georges PATIENT, ce mardi 04 septembre 2018, dans les locaux de la DIECCTE.

La CTG, partie prenante de la stratégie de réforme de l’écosystème économique guyanais, était également représentée par une délégation composée par les Vice-Présidents Hélène SIRDER et Denis BURLOT.

Afin de consolider et sécuriser les modèles territoriaux, plusieurs sujets ont été discutés lors de cette réunion dont 2 principaux : la réduction des coûts de production et la formalisation de l’accompagnement public (son adaptabilité aux spécificités territoriales, son optimisation et son accessibilité par les entreprises locales).

Pour aller plus loin :

En introduction, la ministre a réitéré l’engagement du gouvernement pour la Guyane notamment au travers des Assises, les projets de contractualisation État-collectivités en réflexion.

Il est à relever le constat partagé des acteurs en présence sur le contexte guyanais et ses conséquences. Tour à tour, ils ont fait part de leurs propositions et de leurs interrogations : coopération, capacité de recrutement, stabilisation des ressources humaines, les conséquences de l’évolution des dernières dispositions juridiques… de nombreux points ont été ainsi passés en revue.

Le Président Rodolphe ALEXANDRE a tenu à énoncer clairement le positionnement de la CTG en faveur de la simplification des dispositifs et d’une réforme des charges des entreprises. Pour une analyse fine et une action transparente, il apparait indispensable que soit évalué l’impact des politiques publiques locales et nationales déployées.

Ainsi, la CTG appuie la mise en place d’outils à cette visée. Autre nécessité abordé par l’Exécutif, celle de renforcer le rôle des chambres consulaires afin que soit soutenu la structuration des filières locales.

La dernière séquence du déplacement ministériel aura lieu dans l’après-midi, lors du comité local de suivi du plan d’urgence pour la Guyane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X