L’avancement des programmes européens analysé en comité de suivi à la CTG

Ce mercredi 19 juin 2019, se réunissait à l’Hôtel Territorial, le Comité de suivi des fonds européens, dédié à dresser un état d’avancement des projets ayant bénéficié de programmes de financements européens pour la Guyane.
 

De l’énergie (centrale biomasse de Voltalia), au transport (TCSP), en passant par l’agriculture (projet Scebog), les actions d’appui au développement des territoires (DADT), ou encore l’assainissement ( construction de la lagune de Saint-Georges ), plusieurs secteurs ont bénéficié de cet accompagnement de l’Europe.

Un soutien dont certains porteurs de projets ont pu témoigner lors de la rencontre de ce jour présidée par Rodolphe Alexandre, Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, qui est rappelons-le, l’autorité de gestion des fonds européens sur le territoire, en présence d’une délégation de la commission européenne notamment composée de rapporteurs des différents fonds européens (FSE, FEADER, FEDER) et de représentants de plusieurs directions générales (Pêche Maritimes et Aquaculture, Outre-mer, politique régionale et Urbaine), chargées d’élaborer, de mettre en œuvre et de gérer les politiques, la législation et les programmes de financement de l’UE.

Des programmes qui ont permis le financement en Guyane, :

– par le FEDER-FSE de 211 projets dans les domaines de la recherche, de l’innovation, de l’économie de la biodiversité et du numérique à hauteur de 183 millions d’euros

– par le FEADER de 978 projets dans les domaines de l’agriculture, du bois ou encore des équipements publics ruraux à hauteur de 52 millions d’euros.

– par le FEAMP, de 101 projets dans le secteur de la pêche et de l’agriculture

Pour aller plus loin :

Zoom sur le projet « SCEBOG » 

 

Fruit d’un groupement conjoint avec la chambre d’agriculture, cette coopérative d’éleveurs bovins de Guyane vise à favoriser la commercialisation de viande locale bovine et porcine mais également d’autres espèces (petits ruminants). Dans ce cadre, la SCEBOG effectue à destination de ses coopérateurs des actions de conseil et d’appui technique, relatives à l’organisation de la production, l’engraissement, la collecte, la vente, le stockage, la découpe ou encore le conditionnement.

Parmi les services proposés à ses adhérents :
– une participation à des programmes de formation des producteurs,
– la revente à des tarifs très compétitifs de matériels d’élevage etc,
– l’appui au montage de dossiers de demande d’aides publiques pour l’équipement des exploitations d’élevage, et la production
– l’aide à la promotion des produits

Le coût total de la mise en place de groupement conjoint est 33 247 euros, financés à 85% par le FEADER, à hauteur de 28 515 euros et par l’ODEADOM à hauteur de 5 032 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X