Lancement du programme Aquil@Guyane à GDI

Le lancement du projet  Aquil@Guyane centré sur l’arbre d’Aquilaria et ses produits dérivés, tels que les huiles essentielles et les feuilles à « infusion santé », a été présenté le mardi 3 octobre 2017 par Jacques Beauchêne, représentant du CIRAD en Guyane et chercheur à l’UMR ECOFOG (CIRAD), Alba Zaremski, responsable scientifique du projet Aquil@Guyane, Nadine Amusant, responsable de l’équipe Matériaux et Molécules et chercheuse à l’ECOFOG du CIRAD et Julien Ranté, chargé de la Valorisation du CIRAD (Centre de Coopération International en Recherche Agronomique pour le Développement) à la Pépinière d’Entreprises Innovantes GDI (Guyane Développement Innovation) située sur le pôle universitaire de la Guyane.

Pour cette rencontre scientifique organisée par le CIRAD à GDI en partenariat avec la Collectivité Territoriale de Guyane et GDI, des chercheurs et partenaires ont répondu à leur invitation, Alain Ayon Le Karma , recteur de l’Académie de Guyane, Karine Rinna, responsable du Département Bioressources à GDI (Pôle Recherche & Technologie Département Bioressources, Philippe Poggi, Professeur des Universités et Délégué Régional à la Recherche et à la Technologie pour la Guyane, Afi Mansuy, chargé de mission à la Préfecture, Ya Hu, agriculteur de Cacao, Didier Tcha et Pierre Tcha, agriculteurs de Régina, Marc Sagne, responsable du Département Innovation , Recherche et Aménagement Numérique du territoire (DIRANT), Jérémie Lecaille, chargé de mission Agriculture à la CTG et Loïc Buzare, Directeur Filières Economiques à la CTG.

Le principal objectif du programme Aquil@Guyane est de proposer aux agriculteurs de Guyane les bases scientifiques et techniques nécessaires à la création d’une filière d’huiles essentielles d’Aquilaria (Agarwood) haut de gamme et de produits dérivés, utilisés notamment  dans les produits cosmétiques et médicinaux.

Il vise également  à promouvoir le projet Aquil@Guyane auprès des décideurs locaux notamment ses impacts positifs en termes d’emploi et de développement durable sur le territoire guyanais ; à engager le projet Aquil@Guyane dans une démarche de transparence et de visibilité visant à diffuser l’innovation et  ses résultats. On notera que ce projet Aquil@Guyane est financé par l’Union européenne à hauteur de 581 022 euros, par la CTG pour un mandat de 129 582 euros avec un autofinancement du CIRAD et GDI de 233 116 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Phasellus venenatis neque. leo Aenean ut sit Praesent dolor sem, luctus
X