La CTG attentive aux résultats et perspectives du RSMA

Ce jeudi 16 mai 2019 se tenait à la Préfecture de Cayenne le Conseil de Perfectionnement du RSMA, co-présidé par le Préfet  de Guyane Patrice Faure, le Général Didier Looten, Commandant Supérieur des Forces Armées en Guyane et Claude Plénet, 12ème Vice-Président de la CTG, délégué à l’éducation, l’apprentissage et la formation professionnelle.

Une rencontre dédiée à dresser un bilan des actions menées par le RSMA au cours de l’année écoulée, à annoncer les nouvelles orientations en matière de formation  devant répondre aux besoins du territoire et à revenir sur l’accompagnement de la Collectivité Territoriale de Guyane,  notamment via le financement FEDER/FSE, et de l’ensemble des partenaires  et acteurs de la formation professionnelle.

Pour rappel, dans un contexte de chômage massif des jeunes et fort de sa mission d’assurer une formation socio-éducative et professionnelle fondée sur la pédagogie d’éducation militaire, le RSMA basé à Cayenne et à Saint-Jean du Maroni a pour mission de permettre à des jeunes éloignés de la scolarité d’accéder à des remises à niveau et formations qui leur permettront de développer leur employabilité.

Les problématiques liées à l’insertion professionnelle des jeunes sur le territoire guyanais étant au cœur des préoccupations de la Collectivité, le Vice-Président délégué à l’apprentissage et la formation professionnelle a rappelé l’investissement quotidien de celle-ci notamment par le biais de l’OPRF, et via une lutte active contre l’illettrisme, avant d’assurer l’assemblée de l’intérêt porté par la collectivité  aux actions menées par le RSMA afin d’accompagner ces jeunes âgés de 18 à 25 ans vers une insertion durable.

Un engagement salué par le Préfet, qui n’a pas caché sa satisfaction s’agissant de l’action de la CTG en tant qu’autorité de gestion des fonds européens, dans le cadre de l’aide au financement via le dispositif FEDER qui permettra de développer la filière petite enfance de Saint-Jean du Maroni.

Pour aller plus loin

Les chiffres à retenir pour ce bilan de l’année écoulée :

  • Des formations donnant accès à 21 métiers
  • Pas moins de 700 jeunes formés
  • Une insertion stabilisée autour de 75%
  • 3 jeunes sur 4 insérés à l’issu de la formation

Les perspectives à l’issu de ce bilan sont nombreuses et ambitieuses avec pas moins d’une dizaine de projets pour 2025, notamment l’intégration du numérique dans les parcours, la création d’une nouvelle compagnie à Saint-Jean du Maroni, la préparation à l’alternance ou encore un projet de formation multi technique visant à lutter contre les suicides des jeunes autochtones. Autant de projets que la CTG suivra avec une attention particulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X