La CTG accueille un colloque autour de la Drépanocytose dans le plateau des Guyanes

Le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, accompagné de la 9e vice-présidente de la CTG, Rolande Chalco-Lefay,  et de la conseillère territoriale, Céline Régis, accueillait ce soir,  les participants extérieurs (à savoir des médecins et acteurs de la santé du plateau des Guyanes, des Caraïbes et d’autres pays d’Amérique du sud) du colloque intitulé «  La drépanocytose dans le plateau des Guyanes : quelle coopération pour une meilleure prise en charge ? », organisé par la CTG et l’association DrépaGuyane.

Une rencontre traduisant une volonté partagée d’engager une réflexion commune en faveur d’une coopération renforcée dans le plateau des Guyanes, s’agissant de l’appréhension et la prise en charge de la maladie,  qui débute ce mercredi 23 octobre 2019, à l’Hôtel Territorial et se déroulera sur 3 jours.

Un rendez-vous aux multiples enjeux, à l’heure où 3000 personnes sont touchées par la drépanocytose en Guyane et dans un contexte de forte mobilité des personnes malades à travers le territoire du plateau des Guyanes. Des flux qui ont tendance à altérer la qualité de la prise en charge, qui de facto est discontinue et dispersée.

Les échanges pensés avec le soutien important des Docteurs Constant Voudouhé et Narcisse Elenga, se dérouleront sur trois jours durant lesquels plusieurs temps forts sont prévus, notamment un focus sur la situation de la drépanocytose dans le plateau des Guyanes durant lequel se succéderont les interventions de médecins du Guyana, du Brésil ou encore du Venezuela, tous venus dresser un état des lieux de la maladie sur leur territoire, étape indispensable dans le processus d’une action concertée.

Puis, il s’agira d’entrer dans le vif du sujet avec des travaux en faveur de la création de ce réseau de soins et de partage d’information entre les médecins des territoires concernés. Un processus de coopération qui ouvrirait la voie à d’autres défis tels que la mise en place d’un réseau de formation, d’enseignement médical et de recherche épidémiologique étendu sur ces territoires, et pourquoi pas d’une banque de sang partagée.

Un soutien renouvelé de la Collectivité Territoriale de Guyane

Invité à prendre la parole, le Président Rodolphe Alexandre a rappelé l’engagement fort de la collectivité en faveur de toute action concourant à améliorer le quotidien des malades, parmi lesquelles, cette rencontre dont la 1ère édition bénéficiait déjà du soutien de l’ex-Région Guyane, avant d’exprimer son souhait de voir naître un véritable maillage médical à travers cet espace régional  auquel appartient la Guyane, promesse d’une prise en charge améliorée des personnes drépanocytaires habitant et évoluant au sein de ces territoires.

Cette cérémonie de bienvenue se déroulait notamment en présence de la Présidente de l’association Drépa Guyane, Marie-Élise Armoudon-Fléret, accompagnée d’autres membres et des Consuls de Guyana, du Suriname et du Brésil, respectivement Mesdames Travise Lecante et Genia Lank-Corinde et de Monsieur Manoel Gomes-Pereira

Le programme de l’évènement est consultable via le lien suivant :

Programme -Drépanocytose

https://www.ctguyane.fr/www/wp-content/uploads/2019/10/programme-drpanocytose.pdf” title=

risus id sit libero porta. mi, tristique justo dictum dolor. venenatis
X