Une nouvelle ligne de transformation pour SOPRODIG INDUSTRIE

Ce vendredi 17 février 2017 était inaugurée, en présence notamment des 2e et 3e Vice-présidents de la Collectivité Territoriale de Guyane, Denis Burlot et Isabelle Patient et de l’ensemble des partenaires financiers du projet, la ligne industrielle de transformation de papier sanitaire et domestique à usage unique de la société SOPRODIG INDUSTRIE, financée par l’Etat, le CNES (3%), la BPI (via le programme OSEO), la DIECTTE, et le Fonds Européen de développement régional (FEDER) à hauteur de 20 %.

Créée il y a plus de 30 ans et spécialisée dans la distribution de produits d’hygiène (papier toilette, essuie-tout, liquide vaisselle, lessive liquide …) auprès des super et hyper-marchés, des grossistes, mais également auprès des collectivités (mairies) et établissements scolaires (collèges, lycées …), la société SOPRODIG INDUSTRIE prend désormais une nouvelle dimension grâce à la mise en place d’un nouvel outil de production.

En effet, un bâtiment de 1200 m², d’un coût de 1,1 million d’euros a été construit, et une unité de transformation moderne, d’un coût de 1,9 million d’euros, permettant d’effectuer la transformation de ouate de cellulose en papier toilette et essuie-tout a été mise en place.

Disposant des meilleures techniques, cette nouvelle unité permet de produire près de 15 000 rouleaux à l’heure.

Permettant le renforcement du tissu industriel de la Guyane, l’installation de cette ligne répond à 5 objectifs :

  • Création d’emplois en Guyane, en substituant l’importation par de la production locale
  • Baisse des prix : au 1er janvier 2016, une baisse de 8 à 10 % des tarifs a été enregistrée
  • Renforcement de la qualité des produits (notamment de la marque Doudou)
  • Développement à l’export vers les Antilles, freiné par l’instauration d’une nouvelle taxe d’octroi de mer sur les produits papier
  • Lancement d’une marque purement locale, « Toucan », fabriquée exclusivement en Guyane

Brigitte Petersen, Directrice d’exploitation de SOPRODIG INDUSTRIE, s’est réjouie de la concrétisation de ce projet, qui a été laborieuse. Cette dernière a effectivement souligné le fait que 3 années s’étaient écoulées entre la demande de financement et la production du premier rouleau en décembre 2015.  Brigitte Petersen a tenu à remercier tous les partenaires financiers qui ont contribué à la réussite de cette réalisation, mais également l’ensemble des équipes de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *