La Guyane se rapproche de la CARICOM

Le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane en avait fait la promesse lors de ses veux en début d’année 2016 : la Guyane fera son entrée dans la CARICOM. Près d’un an plus tard, l’adhésion semble plus que jamais en bonne voie.

Dimanche 11 décembre 2016, Le Secrétaire Général de la CARICOM, Irwin Laroque arrivait en Guyane, accompagné de son Secrétaire Général adjoint, Colin Granderson en charge de la Direction des Affaires extérieures et de la Communauté et de sa Cheffe de Cabinet, Charmaine Atkinson-Jordan pour une visite officielle de trois jours sur le territoire. L’enjeu de cette visite était grand car il s’agissait que le Secrétaire Général de l’organisation supranationale et le Président de la CTG puissent s’entretenir sur des dossiers importants qui concourent au renforcement de la coopération entre la communauté caribéenne CARICOM/CARIFORUM et la Guyane.
Une suite logique après l’invitation en octobre dernier de la CTG adressée au CARIFORUM pour siéger au Comité de suivi du Programme de Coopération interreg Amazonie (PCIA).

Le Secrétaire Général de la CARICOM est donc arrivé par le BAC reliant le Suriname à la Guyane. dimanche 11 décembre. Il a été accueilli à Saint-Laurent-du Maroni par le Président de la CTG, Rodolphe Alexandre, en présence du Préfet de Guyane, Martin Jaeger et des Conseillers Territoriaux Lénaïck Adam et Denis Galimot. Au programme de ce premier jour sur le territoire guyanais : une visite officielle à la Mairie de Saint-Laurent du Maroni pour y rencontrer le Maire, Léon Bertrand puis à la Sous-Préfecture de la commune de l’Ouest pour y rencontrer le Sous-Préfet, Claude VO-DINH autour d’un cocktail déjeunatoire.

La délégation de la CARICOM était ensuite attendue dans la soirée à la salle Azman, dans la capitale, lieu de rassemblement très prisé de la Communauté Saint-Lucienne, pour une réception donnée en l’honneur du Secrétaire Général. Lors de cette soirée placée sous le signe de la découverte culturelle, Irwin Laroque a pu apprécier plusieurs danses traditionnelles de Guyane telles que le Lérol et le Gragé et s’est même essayé en compagnie du Président de la CTG à quelques pas de Kasékô avec succès. Bien sûr, la communauté Sainte-Lucienne très bien représentée, a aussi fait montre de son talent pour la danse et la musique pour le plus grand plaisir de la délégation de la CARICOM.

Le programme du deuxième jour de visite était particulièrement riche. Le Secrétaire Général de la CARICOM s’est rendu le matin à l’Hôtel Préfectoral de Guyane en présence du Président de la CTG pour y rencontrer le Préfet de Guyane Martin Jaeger. La délégation de la CARICOM et le Président de l’Assemblée de Guyane ont ensuite pris la direction de Saint-Elie où ils se sont rendus sur le site « Dieu Merci » pour découvrir le chantier de construction d’une Usine Modulaire de Traitement de Minerai Aurifère (UMTMA).
L’enjeu de cette visite était de faire découvrir au Secrétaire Général de l’organisation supranationale le potentiel minier de la Guyane, avec d’autant plus de fierté que cette richesse qu’offre la terre guyanaise est exploitée, dans le cadre de ce projet qui a tout le soutien de la CTG, avec un grand respect des zones d’habitats humain.

Le soir, le Président de la CTG a convié Irwin Laroque à un dîner de travail officiel à la Résidence Territoriale en présence des représentants des socioprofessionnels et des Consuls des pays membres de la CARICOM : Elène Dorival, Consule d’Haïti et Georges Nouh-Chaïa, Consul honoraire de la Barbade.
Les convives ont pu assister à une présentation du Programme de Coopération Interreg Amazonie (PCIA) pour lequel la CTG a autorité de gestion et qui vise à favoriser le développement intégré de la Guyane et de ses partenaires à travers une coopération régionale renforcée dans le Plateau des Guyanes. Programme dont sont notamment partenaires le Guyana et le Suriname, également membres de la CARICOM. L’objet de cette présentation était de démontrer à la délégation de cette organisation supranationale, à quel point la Guyane s’inscrit dans une politique d’intégration dans son espace régional. Une démarche en parfaite corrélation avec la candidature de la Guyane pour rejoindre la CARICOM.

Le troisième et dernier jour de visite de la délégation de la CARICOM n’était guère moins riche en rencontres et en découvertes que la veille.
En effet, son excellence l’Ambassadeur Irwin Laroque était attendue le matin à la Mairie de Kourou pour une visite officielle, en présence du Président de la CTG. Après la rencontre avec François Ringuet, Maire de la ville du spatial, le Secrétaire Général et le Président Rodolphe Alexandre se sont rendus au Centre Spatial Guyanais où ils étaient attendus pour une visite. Une étape tout simplement indispensable tant le rayonnement de cette base spatiale est important et tant la fierté que la Guyane contribue à ce que le secteur spatial soit une filière d’excellence à l’échelle française et européenne est grande.

La délégation de la CARICOM et le Président de la CTG ont ensuite fait cap sur Matoury, pour visiter la COGUMER, société de transformation de produits de la mer guyanaise, accompagnée par l’ex-région Guyane et les fonds européens. Irwin Laroque a pu ainsi se faire une idée du potentiel halieutique de la Guyane.

Au retour dans la capitale, un dernier entretien bilatéral était prévu. Le Secrétaire Général de la CARICOM, Irwin Laroque a apposé quelques mots sur le livre d’or. Enchanté par son séjour, il a fait la promesse que cette visite en Guyane ne serait pas la dernière avant d’offrir au Président de la CTG un exemplaire du traité de Chaguaramas qui marqua la fondation en juillet 1973 de la CARICOM.

La Guyane se rapproche donc toujours plus de la CARICOM. L’adhésion semble plus que jamais une formalité. Elle permettra la prise en compte des intérêts socio-économiques de la Guyane dans la mise en œuvre des politiques de coopération ; une croissance économique stimulée par une augmentation des échanges commerciaux avec les pays de la Caraïbe, l’émergence de pôles d’excellence et la reconnaissance de ces pôles à l’échelle caribéenne et internationale.
Une prochaine étape est prévue début janvier prochain au Guyana, à l’invitation du Président du Guyana, David Granger, qui prendra la Présidence de la CARICOM à cette date.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *