Grenelle des Violences faites aux Femmes – Restitution et Signature de Convention

Depuis le lancement national du Grenelle des Violences faites aux Femmes le 03 septembre dernier, une centaine de Grenelles locaux  rassemblant les acteurs de cette question cruciale ont été organisés sur tout le territoire national avec pour principal objectif une prise d’engagements concrets et collectifs visant à lutter efficacement contre les violences faites aux femmes.

 

S’agissant de la Guyane, au terme de 3 mois d’échanges et de travaux nourris, l’heure était à la restitution ce jeudi 06 décembre 2019 avec les groupes de travail locaux, en présence du Secrétaire d’État en charge de la Protection de l’Enfance, Adrien Taquet, actuellement en visite sur le territoire, du Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, du Préfet de Guyane, Marc Del Grande et des différents acteurs s’inscrivant dans la lutte des violences faites aux femmes sur le territoire.

 

Au terme de la diffusion d’un film résumant les constats effectués lors de différents ateliers thématiques organisés dans le cadre de ce Grenelle (atelier de protection, atelier de prévention, atelier de sanction etc.) ainsi que les enjeux qui y sont associés, ont été signés deux documents :

  • Une convention de partenariat sécurité- justice- santé, en faveur d’un protocole cadre au service d’une action concertée, efficiente de différents acteurs, parmi lesquels L’État, la Collectivité Territoriale de Guyane, la Mairie de Cayenne, le Tribunal de Grande Instance, l’ARS, le Rectorat.
  • Un contrat local de lutte contre la violence, en faveur d’une meilleure connaissance de cette violence, de l’élaboration d’une stratégie de lutte à l’échelle locale, d’une meilleure sensibilisation et enfin d’une promotion plus efficace des dispositifs d’informations et de prise en charge pour les victimes. Les enjeux de ce partenariat entre l’État, l’ARS et le Tribunal de Grande Instance sont d’améliorer la prévention, la prise en charge et la protection des femmes victimes de violences.

 

Deux partenariats que le Ministre, Adrien Taquet, a qualifiés d’essentiels, pour la lutte contre les violences conjugales, mais surtout pour repérer les facteurs de vulnérabilité en amont et non trop tard. « Je me réjouis de pouvoir être le témoin de cette signature qui témoigne de l’engagement  fort des partenaires », a- t-il conclu.

 

Enfin, toujours dans le cadre de cette restitution,  la Compagnie du 20e rugissement se proposait d’interpeller l’assemblée en jouant trois scénettes autour des relations filles-garçons, un outil appelé  théâtre-forum, utilisé au sein des collèges et lycées, qui vise à établir un lien avec les constructions stéréotypées des genres et le harcèlement et les violences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec Donec ultricies fringilla justo suscipit mattis tristique felis velit,
X