État d’avancement de la programmation des Fonds Européens Structurels et d’Investissement (FESI)

Réunion : État d’avancement de la programmation des Fonds Européens Structurels et d’Investissement (FESI)

Ce mardi 22 octobre 2019 se déroulait, à l’hôtel territorial, une réunion sur l’état d’avancement de la programmation du FESI, portant sur la mobilisation des fonds européens.

Le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, a ouvert la séance en rappelant à tous les acteurs présents (Service Pôle Européen de la CTG, Services de l’Etat, DEAL, DM, ASP, DIECCTE, CNES) l’importance d’un travail mené en synergie entre le Pôle Européen de la CTG et les Services de l’État.

Le Préfet de Guyane, Marc Del Grande, a confirmé l’intérêt d’un travail collectif et coopératif, afin d’échanger sur ce qui fonctionne et sur ce qui fonctionne moins bien pour y apporter des améliorations.

À l’ordre du jour :
– Point programmation/Paiement/DO/Cadre de performance pour tous les programmes
– Actualités post 2020
– Questions diverses

Les fonds programmés suivants ont été étudiés :

– FEDER (Fonds Européen de Développement Régional)
– FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural)
– FSE (Fonds Social Européen)
– PCIA (Programme de Coopération Interreg Amazonie)

Quelques chiffres concernant la programmation des Fonds Européens Structurels et d’Investissement :

  • Programme opérationnel FEDER- FSE, 268 dossiers sont programmés pour un coût total de 519 millions d’euros et 235 millions d’euros de subventions européennes.
  • Programme FEADER, 1243 dossiers sont programmés pour un coût total de 86,85 millions d’euros et 61,23 millions d’euros de subventions européennes.
  • Programme FSE Etat 81 dossiers sont programmés pour un coût total de 86,3 millions d’euros et 61,1 millions d’euros de subventions européennes
  • Sur le FSE – IEJ (Initiative pour l’Emploi des Jeunes), 20 dossiers sont programmés pour un coût total de 26,2 millions d’euros et 23,8 millions d’euros de subventions européennes.
  • Sur le PCIA, 15 dossiers sont programmés pour un coût total de 19,7 millions d’euros et 13,1 millions d’euros de subventions européennes.

Des fonds utilisés dans les domaines de la recherche et de l’innovation, du haut débit et du numérique, de l’énergétique, TSCP, des déchets, de l’assainissement, de la biodiversité, FRAFU, de l’inclusion sociale, l’éducation, le désenclavement, le fret, les coûts portuaires, l’agriculture, la formation…

Au cours de la rencontre, le Préfet a suggéré que des réunions soient mises en place avec les Etablissements Public de Coopération Intercommunale (EPCI). Une idée soutenue par le Président Rodolphe Alexandre, qui permettrait ainsi à chacun d’être impliqué et de comprendre le fonctionnement de ces fonds.

Des réunions territorialisées sont d’ores et déjà prévues afin d’apporter des précisions sur l’avancement de la programmation des fonds européens dans les communes du territoire guyanais.

Pour en savoir plus sur les programmes européens : http://europe-guyane.fr/

mattis dapibus leo neque. eleifend venenatis, ante. nec sit nunc consectetur commodo
X