[École de la Deuxième Chance] Suite aux difficultés rencontrées par l’E2C ces derniers mois, le Président Gabriel Serville s’engage pour améliorer l’accompagnement des stagiaires par la CTG

Au terme de plusieurs échanges avec l’École de la Deuxième Chance de Guyane (E2C Guyane) ayant mis en exergue certaines difficultés de la structure et compte-tenu des conséquences de ces difficultés sur l’accompagnement des jeunes de l’E2C, la CTG prend les engagements suivants :

 

 

  • Rémunération des stagiaires de la formation professionnelle

La CTG s’est engagée à garantir le versement des rémunérations au plus tard le 30 novembre 2021. Il faudra tenir compte des délais de chacune des banques. Les nouveaux barèmes seront appliqués dans le calcul des rémunérations versées au plus tard fin novembre 2021.

 

  • Un meilleur suivi des dossiers de financement

Le Président Gabriel Serville souhaite instaurer une collaboration pluriannuelle avec l’association RéAGIR afin que l’E2C soit en capacité de former et d’accompagner les jeunes. Aussi, une convention pluri-annuelle d’objectifs et de moyens 2022-2024 devrait être adoptée au plus tard en février 2022.

 

  • Le maintien de l’engagement pour l’ouverture du site de Saint-Laurent du Maroni

L’installation d’une E2C dans l’Ouest du territoire est réaffirmée comme une priorité politique. La procédure devrait être définie dans le cadre d’un appel à projet qui s’inscrira dans la même temporalité que le triennal 2022-2024.

 

 

 

Pour rappel :

Soucieuse d’améliorer les conditions de travail des jeunes de l’E2C, la nouvelle majorité avait déjà voté le 21 octobre 2021 en faveur de l’attribution d’une subvention de fonctionnement complémentaire à l’E2C. Le budget de fonctionnement 2021 attribué initialement le 13 avril 2021 était de 94 968 €. La nouvelle majorité a augmenté cette dotation de 55 032 €.

adipiscing mattis commodo libero elementum Sed ipsum libero porta. tempus lectus ante.
X