Disparition de Joël Joly Réaction du Président de la Collectivité Territoriale de Guyane

C’est avec une forte émotion que j’ai appris la disparition de Joël Joly, ancien vice-président du Conseil Régional et Président de l’Ecole Nationale de Musique et de Danse.

Joël Joly me laissera le souvenir d’un homme d’engagement et de conviction, mais aussi et surtout d’un visionnaire, lui qui a porté la politique culturelle de George Othily alors Président du Conseil Régional, en tant que Vice-Président délégué. Il a oeuvré sans relâche, à ce titre, pour la création de plusieurs structures culturelles et artistiques telles que l’École Régionale de Musique, devenue l’Ecole Nationale de Musique et de Danse qu’il a ensuite dirigée, puis le Conservatoire de Musique, de Danse et de Théâtre de Guyane, mais également l’ARDEC devenue l’EPCC- Les Trois Fleuves, et la Salle du Zéphyr.

Porté par des valeurs humanistes, Joël Joly a oeuvré avec Georges Othily pour la mise en place de nombreuses actions en faveur des jeunes. Il n’a pas hésité à exercer la présidence de la Fédération des Oeuvres Laïques de Guyane et a ainsi participé à de nombreuses opérations telles que les « Francs et Franches Camarades ».

Membre d’associations philosophiques et laïques, il a su oeuvrer aux postes les plus prestigieux de ces organisations.

Homme de culture aux multiples facettes, acteur engagé dans le théâtre et le cinéma, il s’est essayé à la comédie au sein de la troupe d’Angela Davis ainsi que dans le film « Jean Galmot l’aventurier ».
Les Conseillers de l’Assemblée de Guyane se joignent à moi pour adresser nos condoléances émues à sa famille, ses proches et anciens collaborateurs.

amet, mattis efficitur. ut elit. pulvinar sem, nec
X