Déconfinement : la CTG adapte son organisation

À l’image du monde entier, la Guyane n’a pas été épargnée par la circulation du coronavirus COVID-19. Dès le début du confinement, afin de respecter les mesures de confinement, et de gestes barrières, les services de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) avaient su à la fois basculer massivement sur une nouvelle organisation du travail et répondre aux urgences. La CTG assurait depuis une continuité maximale du service public territorial et de ses missions (par exemple : service minimum dans les centres de Protection Maternelle et Infantile, tenue des commissions permanentes ou des séances plénières de l’Assemblée de Guyane, suivi des demandes du subventions, actions de lutte anti vectorielle, ou encore service minimum à l’abattoir territorial.

Après quasiment 8 semaines de ce fonctionnement particulier, le déconfinement débutant ce lundi 11 mai 2020, la CTG adaptera de nouveau son organisation pour progressivement reprendre ses activités au sein des différents services, tout en accordant une grande importance à ce que cette reprise puisse à la fois être complète et se faire dans de bonnes conditions de sécurité, aussi bien pour les agents que pour le public qui sera amené à solliciter les services de la CTG. Nous vous invitons à prendre connaissance de ces conditions ci-dessous.

Une reprise totale mais progressive

Si l’ensemble des services et agents est concerné par la reprise le 11 Mai, la répartition du matériel de protection dont l’arrivée est échelonnée depuis lundi 4 mai 2020 nécessite du temps. Aussi, les équipes se donnent la semaine pour fournir chaque service et mettre en place les dernières procédures.  De même, au cours de la semaine du 11 mai, l’accueil du public ne sera pas rouvert immédiatement (en dehors des accueils qui l’étaient déjà pendant cette période de confinement). Pour les agents présentant des pathologies « à risque », une procédure spécifique sera mise en place.

Des équipements de protection adaptés aux différentes situations

La Collectivité équipera la totalité de ses personnels avec des masques adaptés à chaque situation conformément aux recommandations : les masques chirurgicaux pour le personnel « soignant », et des masques grands publics conformes à la norme AFNOR pour les autres agents. Les personnels dont le cœur de métier est un contact récurrent avec le public (travailleurs sociaux, accueil…) seront également dotés de visières. Ces Équipements de Protection Individuelle sont un complément aux gestes barrières.

Pour le lavage des mains, le fonctionnement existant actuellement sera maintenu, à savoir l’utilisation du savon lorsque l’agent dispose d’un point d’eau et mise à disposition de gel hydroalcoolique lorsque les agents n’y ont pas accès (déplacements fréquents par exemple).

Enfin, il sera mis à disposition de chaque service et dans chaque véhicule des « kits de désinfection », qui permettront à chacun de nettoyer son mobilier, son ordinateur etc… en sus du nettoyage renforcé qui a été mis en place depuis le début de la crise.

Ce jeudi 7 mai 2020, ce sont 250 000 masques qui ont été réceptionnés par les équipes de la CTG, en présence du président Rodolphe Alexandre.

Une organisation adaptée aux différentes situations

L’organisation sera adaptée aux problématiques de chaque métier. Les fiches métiers qui sont éditées par le ministère du travail serviront de guide.

L’accueil du public sera restreint, et la prise de rendez-vous sera privilégiée. De même, des moyens d’audioconférences devront permettre de limiter les réunions en présentiel et les salles seront équipées de matériel de désinfection.

S’agissement des équipements culturels, ils rouvriront progressivement mais la jauge d’accueil, c’est-à-dire le nombre maximal de personnes présentes simultanément à l’intérieur d’un bâtiment, sera diminuée.

Conformément aux directives nationales, les équipements sportifs territoriaux resteront fermés jusqu’à nouvel ordre.

Enfin, chaque Établissement Public Local d’Enseignement géré par la CTG (collèges et lycées), n’accueillera pas d’élèves, les élus de l’Assemblée de Guyane réclamant davantage de garanties sanitaires auprès de l’État avant de pouvoir à nouveau rouvrir les salles de classe. Toutefois, les agents territoriaux présents dans les établissements continueront de répondre aux consignes de l’Administration de la CTG, de manière à ce que le service minimum d’entretien (ménage, espaces verts, machines,…) soit maintenu.

En conclusion, la CTG s’organise pour reprendre progressivement ses activités de manière normale, malgré un contexte où le coronavirus circule toujours, mais de manière faible. Cette organisation tient compte des directives nationales, et des spécificités locales. Les agents sont sensibilisés pour exercer leurs missions en respectant les mesures de distanciation sociale et le port d’EPI spécifiques selon leurs métiers, de manière à ce que chaque administré puisse conserver un contact avec la CTG en premier lieu à distance, et si besoin en rendez-vous physique en toute sécurité.

Pour toute question, vous pouvez contacter le standard de la Collectivité Territoriale de Guyane au 0594 300 600.

elit. ante. lectus id nunc eget ut pulvinar mi,
X