Coopération : rencontre entre les acteurs du tourisme guyanais et surinamais

Dans la continuité des échanges entrepris l’année dernière lors d’une rencontre à Albina, le 21 avril 2016, entre le Ministre du Tourisme du Suriname et le Président du Comité du Tourisme de Guyane et Conseiller Territorial Alex Madeleine, qui s’inscrivait dans une démarche de renforcement des liens de coopération entre la Guyane et le Suriname , une réunion se tenait ce vendredi 2 juin 2017 à Paramaribo.

Cette rencontre réunissait l’Ambassadeur de France au Suriname, Antoine Joly,  le Président du Comité du Tourisme de Guyane et Conseiller Territorial, Alex Madeleine, le Président de la Commission Tourisme de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Guyane (CCIG), Edmé Zulémaro, le Président du Club des Hôteliers de Guyane, François Du Boulay, la Vice-Présidente du Club des Hôteliers de Guyane Hélène Paul, le Directeur de la Fondation du Tourisme du Suriname, Jerry A Kum, la Directrice de l’Association du Tourisme et des Hôteliers du Suriname, Sinfra Zaandam, la représentante de la CCIG à Paramaribo, Slayne Mounsamy et la représentante de la CTG à Paramaribo, Anne Mathieu.

Lors de cette rencontre, plusieurs sujets ont été abordés. Ont été étudiées premièrement, différentes pistes possibles pour faciliter la venue des Surinamais en Guyane. La question des Visas a donc naturellement été abordée, l’occasion pour l’Ambassade de France au Suriname de faire part de son souhait d’engager une politique tarifaire des visas qui soit plus favorable à l’attractivité de la Guyane ainsi qu’un assouplissement de la procédure. L’Ambassadeur, Antoine Joly a rappelé le soutien de l’Ambassade vis-à vis de la coopération touristique et notamment concernant les partenariats pro-actifs entre les acteurs touristiques de la Guyane et du Suriname. Un soutien dont bénéficiera, et l’Ambassadeur a tenu à le rappeler, toute forme de coopération qui permettrait non seulement le développement du tourisme entre la Guyane et le Suriname mais également la coopération entre les différents pays du plateau des Guyanes.

Les enjeux transfrontaliers ont également été au centre des discussions, notamment avec la question de la circulation entre les 2 rives dans le bassin du Maroni. Côté français comme côté surinamais, l’objectif est le même : faciliter la circulation légale entre les deux pays.

Une prochaine réunion qui s’inscrira toujours dans cette démarche de renforcement de la coopération entre la Guyane et le Suriname se tiendra le vendredi 29 juin prochain entre ces mêmes acteurs.

Donec eget id in amet, Phasellus mattis non facilisis ut ante.
X