[Coopération] Première réunion de mise en oeuvre du protocole de délimitation de la frontière entre la Guyane et le Suriname

Ce lundi 12 juillet 2021, se déroulait au Ministère des Affaires Étrangères du Suriname, la première réunion de mise en œuvre du protocole signé le 15 mars 2021 entre la France et le Suriname, venant  délimiter la frontière entre la Guyane et le Suriname et en faveur d’une  gestion conjointe des fleuves Lawa et Maroni.

Aussi  étaient réunis à cette occasion, son excellence Antoine Joly, Ambassadeur de France au Suriname, Jean-Paul Ferreira, 1er vice-président de la Collectivité Territoriale de Guyane(CTG), Miriam Mac  InToush, Ambassadrice et Secrétaire Permanente du Ministère des Affaires Étrangères du Suriname ainsi que les représentants des Ministères de la Défense, des Ressources  Naturelles, de la Justice et de la Police, et du développement régional du Suriname.

Cette rencontre fut l’occasion d’aborder la question des outils et  priorités en faveur de la gestion conjointe du bassin de vie du Maroni.

Dans ce cadre, Jean Paul Fereira, a mis l’accent sur la nécessité de lutter contre l’exploitation aurifère sur le fleuve Maroni, et sur les questions de la qualité de l’eau et de  l’approvisionnement en eau potable des villages du Maroni et Lawa.

L’élu a également précisé les domaines d’actions qui seront considérés comme prioritaires pour  la CTG, parmi lesquels le développement économique de la région transfrontalière au service de populations locales.

La gestion de déchets, l’environnement ou encore la sécurité sont également des priorités qui ont été identifiées par les autorités présentes.

Dans la continuité de cette rencontre et à l’occasion  de la traditionnelle cérémonie du 14 juillet qui se déroulait à la Résidence de France en présence du Président de la  République du Suriname, Chan Santokhi, et de son  Vice-Président,  Ronnie Brunswijk, Jean-Paul Ferreira, 1er vice-président de la Collectivité Territoriale de Guyane(CTG) et  Miriam Mac  InToush,  Ambassadrice et Secrétaire Permanente du Ministère des Affaires Étrangères du Suriname rejoints par Christophe Lotigie, Sous-Préfet de Saint-Laurent du Maroni, par  les Conseillères Territoriales Sherly Alcin et Mirta Tani, en charge de la coopération avec le Suriname, ainsi que par Mickle Papayo, 1er Adjoint de la ville de Saint-Laurent du Maroni, ont procédé à la signature  des « Minutes »  (Compte-rendu) de cette première réunion de mise en œuvre.

non Donec sed lectus tempus ut risus. luctus dictum sem, mattis
X