[Construction du réservoir d’eau potable Paul Castaing de Saint Laurent du Maroni] Un projet d’un coût total de 13 millions € financé à hauteur de 5 millions € par la CTG (FEDER)

Denis Galimot, 10e vice-président de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), délégué à l’insertion socio-professionnelle et à l’égalité des territoires a participé à la pose de première pierre du réservoir d’eau potable Paul Castaing de Saint Laurent du Maroni ce mercredi 09 décembre 2020

 

La construction du réservoir d’eau potable Paul Castaing vise à garantir et à sécuriser l’alimentation en eau potable des abonnés de la Ville de Saint-Laurent du Maroni. Ce projet a fait l’objet d’une demande de subvention adressée à la CTG (Pôle des Affaires Européennes).

 

Une opération d’un coût de plus de 13 millions €

Le coût total de l’opération programmée sur 4 ans s’élève à 13 010 265 € dont :

  • 5 000 000 € CTG de Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).
  • 3 903 079 € de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB).
  • 179 541 € de l’Office de l’Eau (OEG).
  • 3 927 643 € de la commune de Saint-Laurent du Maroni.

La fin des travaux est prévue pour septembre 2022.

 

Une réserve de stockage réglementaire équivalent à 24 heures de consommation

Ce futur réservoir d’eau potable sur le secteur Paul Castaing dotera la commune de l’Ouest guyanais d’une réserve de stockage réglementaire équivalent à 24 heures de consommation jusqu’à l’horizon 2030.

Le système de distribution sera centralisé sur le futur réservoir Paul Castaing qui sera alimenté par les Usines de Production d’Eau Potable de Saint-Louis à partir d’une station de reprise de 400 m3/h à réaliser à proximité du site de Saint-Louis.

 

Programmation des travaux

  • création d’une station de pompage de 400 m3/h et d’une bâche de stockage de 400 m3 à proximité de l’usine de production d’eau potable de Saint-Louis ;
  • mise en place de 4,7 km de canalisation de refoulement DN500 entre la station de pompage et le futur réservoir Paul Castaing ;
  • construction d’un réservoir sur tour de 3000 m3 et la création d’une piste d’accès depuis l’avenue Paul Castaing ;
  • mise en place de 2,4 km de canalisation gravitaire DN300 entre le futur réservoir Paul Castaing et le réservoir existant des Malgaches ;
  • mise en place de 0,57 km de canalisation de distribution DN300 entre le futur réservoir et le réseau de distribution existant sur l’avenue Paul Castaing.

id libero ut Phasellus Aliquam id eget elementum sed
X