Congrès du SE-Unsa Guyane : Comment réussir face à la diversité culturelle à l’école ?

Le congrès du SE-Unsa Guyane (Syndicat des enseignants du 1er et 2ème degré de l’Union nationale des syndicats autonomes) s’est tenu le 17 février 2017 dans la salle des délibérations de l’hôtel de ville de Rémire-Montjoly. Plus d’une centaine de délégués et membres ont exprimé leurs attentes et leurs aspirations au cours de cette journée marquée par la venue du Secrétaire national, Laetitia Barel en charge du secteur Administratif et Juridique et du Secrétaire national Unsa ITRF-Bio, David Garroy. Dans son discours introductif, la 1ère adjointe au maire de la ville de Rémire-Montjoly, Patricia Leveillé en charge des Affaires scolaires a souhaité la bienvenue à tous les membres et que ce congrès soit celui de la réussite, en présence du Secrétaire départemental du SE-Unsa Guyane, Didier Dorlipo en fin de mandat, du recteur, du Président de l’Association des Maires de Guyane, des deux députés et de nombreux représentants du milieu éducatif.

Durant toute la matinée, les interventions se sont succédées. Le 12ème Vice-Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Claude Plénet en charge de l’Education, l’Apprentissage et la Formation professionnelle est revenu sur cette question centrale, « L’Education en Guyane, le défi de la diversité. Quelles clés pour réussir ? » dans le processus culturel et pédagogique.  Selon lui, l’éducation doit permettre aux enfants de faire vivre ce multiculturalisme qui nous caractérise, et qui fait la richesse de notre territoire. Pour corroborer ses propos, il  est revenu sur l’argumentaire du président de la CTG adressé à la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, visant à introduire l’enseignement des Langues et Cultures Amérindiennes à l’Université.

A l’issue de ces allocutions, le professeur d’histoire à l’Université de Guyane, Serge Mam Lam Fouck est intervenu sur les Effets sociétaux des migrations récentes, imposantes à l’échelle démographique du pays, et l’explosion démographique qui leur est consécutive ainsi que le géographe, Thierry Nicolas maître de conférences qui s’est exprimé sur ce défi de la diversité, avant la tenue des différents ateliers.

libero leo eget diam id, amet, et, Aenean quis eleifend suscipit consequat.
X